Technologies

PopimsCode annonce la disponibilité de son application smartphone

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

Couv-special-PopimsCode-150pxLa start-up PopimsCode* n’est pas un fournisseur de solution de traçabilité et d’authentification comme les autres. Son application iPhone et Android d’ici à deux mois, repose sur un brevet qui exploite la capacité d’un smartphone à certifier l’authenticité de pratiquement toutes les signatures optiques y compris les 3D aléatoires ou non.

Les signatures 3D — par définition non reproductibles et donc infalsifiables — sont déjà proposées par différents fournisseurs qui utilisent notamment des codages à base d’hologrammes, de bulles ou encore à partir de l’analyse des microdéformations d’un état de surface. Au départ, ces fournisseurs ont développé de coûteux lecteurs avec des algorithmes propriétaires pour lire leurs signatures. Puis, lorsque ces dernières années, les marques ont souhaité renforcer leurs relations clients en impliquant les consommateurs, le smartphone s’est imposé comme l’interface de communication idéale.

Les fournisseurs de solutions ont alors souhaité investir dans le développement d’Apps spécifiques, mais ils seraient gênés par le brevet de PopimsCode. Et l’inconvénient pour le consommateur comme pour le douanier, qui souhaite vérifier l’origine d’un produit, est qu’il devrait au préalable télécharger sur son mobile l’application correspondante. Ce qui deviendrait rapidement contraignant et ingérable vu la multiplicité des Apps ui seraient proposées.

> Mutualiser un service de certification en mode SaaS

Face à ce constat, l’idée à la fois simple et originale de PopimsCode a été de développer une application smartphone universelle capable de lire et de valider — pour un coût très modique — toutes les signatures optiques. Il est alors possible de mutualiser et d’optimiser les coûts de toute la partie aval de la chaîne, celle qui permet au consommateur de lire le code produit et de remonter anonymement ou non ses requêtes, via un réseau de routeurs sécurisés, vers le serveur d’authentification  et/ou d’information de la marque et non vers le serveur d’un contrefacteur éventuel.

L’application PopimsCode peut être assimilée au service d’un tiers de confiance qui propose en mode SaaS une certification en ligne que chacun peut adapter selon ses besoins. En faisant ce pari, PopimsCode est en mesure de prendre une position stratégique incontournable sur les milliards de transactions d’authentification qui vont exploser ces prochaines années. Par définition ce type de service doit être assuré par un tiers de confiance neutre, fiable et pérenne. C’est pourquoi la start-up devrait intéresser de grands acteurs comme les GAFA. Dès lors se pose la question du statut de PopimsCode. Peut-elle rester une start-up ? Pour le moment, la société a fait le choix de mettre sa technologie à la disposition de licenciés dans des conditions équitables tout en préservant jalousement son indépendance. <

Philippe Collier

 

Télécharger le numéro spécial PopimsCode


* dont nos abonnés ont pu suivre depuis 2011 les péripéties de développement et de positionnement.