Technologies

Le Big Data prévient la contrefaçon et améliore la qualité des industries électronique et des semi-conducteurs

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

La société israélienne Optimal + a présenté début mai, à l’occasion de deux conférences *, comment le traitement massif des données permet de lutter contre la contrefaçon, l’amélioration globale de la qualité et la réduction des coûts dans les industries électroniques.

Selon  Michael Schuldenfrei, directeur technique d’Optimal+, « les contrefaçons sont une menace sérieuse pour la chaîne d'approvisionnement électronique. L’utilisation accidentelle de composants recyclés, remis à neuf ou re-marqué peut entraîner un risque commercial important pour les clients du fabricant, ce qui entraîne des effets indésirables et des dommages pour la valeur de la marque. 

Le Big Data peut améliorer l'intégrité de la chaîne d'approvisionnement de l'électronique et la sécurité globales en reliant la gestion du changement (Organizational change management (OCM) à l’approvisionnement OEM (Original equipment manufacturer ), la collecte et le stockage des identifiants (ID) des puces et les données d’authentification de milliards de puces doivent être utilisées pour mettre en œuvre des solutions anti-contrefaçon. »

Réduire le temps des tests

Un autre aspect important pour les fabricants  est de réduire le temps des tests des semi-conducteurs. Selon David Park, VP Marketing d’Optimal +, « face à la croissance attendue de l’Internet des objets (IoT), l’un des principaux défis auxquels l’industrie devra faire face est de maintenir le niveau de qualité alors que le volume des appareils ne cesse de croître. Un aspect des opérations, qui peuvent et doivent changer la fabrication, est de savoir comment tester les dispositifs avant leur mise sur le marché pour les rendre plus efficaces tout en améliorant le niveau de qualité.

L'un des moyens pour atteindre ces objectifs diamétralement opposés est par l'utilisation de l'analyse Big Data. Dans un environnement de fabrication, les entreprises peuvent établir un « indice de qualité » où chaque dispositif individuel peut être « marqué » indépendamment. Si un dispositif réalise un score de haute qualité suffisante pendant les opérations de test, il peut être « exclu » de tout tests supplémentaires pour accélérer le débit global de fabrication avec un impact zéro sur la qualité. »

Optimal + est un fournisseur de solutions logicielles de « Manufacturing Intelligence », permettant  aux entreprises de semi-conducteurs et d’électronique d’améliorer de façon mesurable le rendement, la qualité et la productivité de leurs productions. Les solutions Big Data d’Optimal+ traitent plus de 35 milliards de puces par an pour le compte de ses clients.

 

* Hardware Oriented Security and Trust (HOST) IEEE 2016 à McLean, en Virginie (USA)  et Big Data à Alicante, en Espagne.

 www.optimalplus.com