Technologies

Recherche : Coopération Hologram Industries - Müehlbauer Ag

Écrit par CR39 le . Rubrique: Technologies

Dans le cadre d’un programme de recherche Eurêka, les partenaires améliorent la productivité des hologrammes personnalisables. Sécurité.

 Hologram Industries (HI), qui affiche une croissance de 34 % sur les 9 premiers mois de l’année, annonce pour 2008 une croissance supérieure à 20 % et une rentabilité qui sera, elle aussi, supérieure à 20 %. Pour préparer l’avenir la société met particulièrement l’accent sur la R&D. Celle-ci qui représentait 7 % de son chiffre d’affaires en 2006 est passée à 9 % en 2007. Et cette année, HI, qui bénéficie des nouvelles mesures adoptées en faveur du crédit impôt recherche, lui consacrera encore un budget d’environ 2 millions d’euros. La priorité est donnée au développement de sa technologie d’hologrammes personnalisables à l’unité (voir notre numéro 32). Cette technologie, permet d’enregistrer dans un hologramme des données variables, comme par exemple, pour le passeport allemand la photo de son titulaire. Elle a été inventée par Günther Dausmann, dont la société, Dausmann Holographics (Munich) a été acquise par HI en 2006. Société, qui depuis a été rebaptisée Hologram Industries Research, le centre de recherche de HI que dirige Günther Dausmann.

Cette technologie prometteuse avait toutefois l’inconvénient d’être coûteuse et lente à produire. C’est pourquoi HI Research a développé avec l’équipementier allemand Müehlbauer Ag, un programme de recherche pour réduire le coût et accélérer le procédé de fabrication. Ce projet Eurêka (E!4119-Holo-ID) d’un montant de 2,63 millions d’euros, et d’une durée de 17 mois, s’achèvera en janvier 2009. HI Research, qui détient la propriété industrielle, contribue financièrement à hauteur 61,20 % et Müehlbauer Ag à 38,80 %. Selon Hughes Souparis, le P-Dg de HI, la technologie Holo-ID sera « un accélérateur de croissance ». Grâce à la mise au point d’une nouvelle machine de production, le cycle de fabrication, qui est actuellement tombé à 3 secondes par hologramme, devrait encore être amélioré pour atteindre une cadence de 1 500 par heure. Les premières machines de fabrication devraient être commercialisées fin 2009 début 2010. <

Ph.C.