Technologies

Start-up : Agence ATS vise le marché de la traçabilité sécurisée

Écrit par CR39 le . Rubrique: Technologies

Agence ATS, pour authenticité, traçabilité et sécurité, est un nouvel acteur sur le marché prometteur de la certification de l’authenticité des produits alimentaires et pharmaceutiques. Bio-puces.

 La société a été créée début 2008, à l’initiative d’un industriel « business angel » dijonnais, Jean-Paul Dussausse, notamment fondateur de la société Transmissions. Celui-ci, spécialiste des problématiques de fertilisation croisée et de réindustrialisation, a justement identifié la traçabilité sécurisée comme un marché d’avenir, incontournable et porteur.

Dotée d’un capital de 250 000 euros, la nouvelle entreprise réunit des partenaires de haut niveau avec des savoir-faire pointus et complémentaires tels que l’entreprise dijonnaise Lara Spiral, spécialiste des tests biochimiques pour la santé animale et l’agroalimentaire ; la société nantaise MHS, spécialiste des micropuces hautement sécurisées ; IBM pour son activité serveur et réseau et l’Imprimerie nationale en tant que gestionnaire de bases de données et tiers de confiance pour garantir l’intégrité des certifications.

L’originalité de l’approche tient au fait que la nouvelle entreprise se donne deux ans pour développer et proposer un service fiable de traçabilité reposant sur des immatriculations authentifiantes et un réseau informatique sécurisé développé par la société Lusis.

> Des bio-puces pour authentifier le vin

En outre, pour développer son offre l’entreprise a déposé un projet auprès du Pôle de compétitivité interrégional Bourgogne Franche-Comté Vitagora (Goût-Nutrition-Santé). Ce projet, qui a été labélisé, bénéficiera d’un financement conjoint d’Oséo et du Conseil régional de Bourgogne.

Selon, Philippe Prigent, directeur général, « l’Agence ATS, conduit actuellement une expérimentation pilote dans le domaine du vin, avec Bernard Hudelot, un viticulteur bourguignon. Il s’agit de mettre au point des bio-puces qui permettront de caractériser le contenu des bouteilles. Une application qui intéresse particulièrement les banques et les compagnies d’assurance qui investissent dans le financement des stocks de vins ainsi que la distribution, avec laquelle ATS finalise un accord de partenariat. »

L’entreprise vise aussi le marché des médicaments. La nouvelle législation européenne prévoit, en effet, qu’en 2011 toutes les boîtes de médicaments devront être immatriculées individuellement avec un code 2D. On sait que l’EFPIA, l’association européenne des grands laboratoires pharmaceutiques, lancera, début 2009, en Allemagne, une expérimentation. Mais, pour répondre à la demande des petits laboratoires français, largement majoritaire en nombre, l’Agence ATS compte leur proposer une solution mutualisante beaucoup plus économique. <

Philippe Collier.