Technologies

La RMN du proton appliquée à l’authentification des vins

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

Léa Heintz, de la  société Bruker BioSpin GmbH, a présenté une solution innovante de profilage des vins utilisant le Résonance Magnétique Nucléaire (RMN). Une méthode qui permet de vérifier avec assurance l’authenticité, la conformité et la qualité d’un vin.

Si les équipements de RMN sont connus et utilisés depuis longtemps, en particulier pour détecter la chaptalisation, l’apport de la société Bruker réside dans l’usage spécifique de la RMN du proton d’hydrogène (RMN-1H).

Très performante celle-ci a permis la constitution d’une bibliothèque de signatures de vins — selon les cépages, les pays (France, Italie,Espagne, Allemagne), les terroirs, les millésimes… Elle mesure aussi la concentration de certains composés ciblés.

Analyse de classification
Exemple d’un Nebbiolo de la région du Piémont

01-Bruker-analyse-region


L’appareil RMN de Bruker est entièrement automatisé. Il permet l’acquisition simple et rapide de 56 paramètres qui sont quantifiés simultanément.

Cette analyse définit l’empreinte métabolique d’un vin qui est hautement spécifique. Il est ensuite facile de comparer l’empreinte chimique d’un échantillon avec celles d’échantillons authentiques. Actuellement, Bruker dispose de plus de 13 000 signatures de vins dans sa base de données.

Détection de la conformité d’un vin

02-Bruker-Empreinte-vin


Pour promouvoir sa méthode Wine Profiling© Bruker propose aux vignerons d’envoyer un échantillon de seulement 50 ml pour effectuer un test gratuit.

PhC