Technologies

Analyse multi-élémentaire et isotopique pour assurer la traçabilité et l’authenticité des vins

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

Ekaterina EPOVA, Sylvain BERAIL, Christophe PECHEYRAN, Olivier DONARD, Bernard MEDINA - Université de Pau - Cnrs - SECF

La détermination des éléments traces et des isotopes est un outil très puissant pour la garantie la provenance et la traçabilité des vins. Ces éléments proviennent de nombreuses sources : l'eau du sol, les engrais, la pollution atmosphérique, la vinification, et l'élevage ainsi que de l'emballage.

Il est ainsi possible de distinguer le produit véritable d'une contrefaçon et ainsi protéger le consommateur, en évitant des dommages économiques et le risque de perte de réputation.

A titre d'exemple l'identité des sous-régions des vins de Bordeaux a été démontrée par rapport aux imitations.

Après une préparation minutieuse de l'échantillon (préconcentration et minéralisation) une empreinte digitale d'éléments trace a été déterminée par ICP / MS : Li, Be, B, Al, Mg, V, Cr, Mn, Fe, Co, Ni, Cu, Zn, Ga, As, Rb, Sr, Ag, Cd, Cs, Ba, Hg, Pb, Tl, U.

Lithium et strontium ont un impact géogénique fort alors que l'impact du bore provient des pratiques agricoles et le vanadium du matériel vinaire.

Utiliser la détermination isotopique du 86Sr, 87Sr, 204Pb, 206Pb, 207Pb, 208Pb est une façon très élégante pour obtenir l'objectif ultime de l'authenticité.

Suite à une préparation sophistiquée et l'utilisation des appareils de haute précision (lCP / MS multicollecteur : Nu instrument) une excellente détermination des rapports isotopiques est obtenue et qui entraîne à son tour une garantie d'identité très satisfaisante pour chaque sous-région.

Le rapport isotopique du plomb 206Pb / 207Pb pourrait être utilisé comme traceur pour l'âge du vin.

Différentes tendances de la pollution par le plomb sont observées selon la provenance et 206Pb / 207Pb dans le vin est un traceur des sources de polluants.

Les empreintes digitales et la détermination des rapports isotopiques ont été .appliquées à un cas réel de contrefaçon et résolu avec succès.

D'autres outils d'analyse très puissants comme l'ablation laser femto-seconde ou la spectrométrie RAMAN sont utilisés sur les bouteilles, les capsules, les bouchons et les étiquettes pour confirmer l'authenticité des vins.

Ces outils innovants seront facilement disponibles dans un futur proche au sein de la plate-forme dédiée à l'authenticité du projet MARSS de l’Université de Pau.

 Projet Marss