Technologies

Mimotec élargit le champ des applications de son procédé de signature laser

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

La société suisse Mimotec SA annonce que depuis le lancement, en 2012, de son procédé à base de nanostructures diffractives (lire article précédent) les domaines d’application se sont élargis et ne s’appliquent plus uniquement  au monde horloger.

Il est également possible, à présent, d’appliquer ces motifs diffractifs sur des composants en plastique (cosmétique, pièces de sécurité automobile, électrique, spiritueux, etc.).

CR99-Mimotec01 CR99-Mimotec02

« Pour ce faire, il s’agit de réaliser une empreinte dotée de ces nanostructures et de l’insérer dans un outil d’injection. À chaque pièce injectée, la nano-structuration se retrouvera telle une empreinte sur la surface du plastique, » explique Adrian HÄUBI, directeur marketing et commercial de Mimotec SA.

« Le motif se dévoilera en exposant la surface du composant avec un faisceau laser.
Sur un plastique transparent le motif diffractif sera obtenu par transmission (au travers du plastique) alors que sur un plastique de couleur, il sera obtenu par réflexion. Nous avons présenté notre solution lors de la K2013 à Düsseldorf où nous avons rencontré un grand succès de la part des industriels.

Parallèlement, nous avons procédé à des tests d’injection longue durée afin d’évaluer la durée de vie de nos empreintes nanostructurées et les premiers résultats sont très encourageants.
D’une simplicité déconcertante à l’emploi, mais d’une complexité extrême à la mise en œuvre, notre solution d’authentification « CLR-LIGA* » est à ce jour infalsifiable car elle allie différentes technologies dans la micro et la nanotechnologie.

Applicable sur un très grand nombre de produits, celle-ci ne nécessite aucune base de données. Elle est donc à la fois simple à gérer. »

* CLR (Covert Laser Readable) ;  LIGA (Lithographie, Galvanisierung un Abformung).