Technologies

De nouveaux agents infalsifiables vis-à-vis des solvants

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

La plupart des documents de sécurité personnalisés tels que les passeports, les chèques, les tickets repas, les diplômes, certains documents d’identité et bons cadeaux, doivent protéger leurs données variables contre les falsifications : montants monétaires, destinataires des chèques, données personnelles d’identité…

Afin d’effacer les écritures et données imprimées, les faussaires sont susceptibles d’employer une large panoplie d’agents chimiques commercialement accessibles, les plus connus sont les solvants : eau de javel, acides, bases, effaceurs divers utilisés par les étudiants pour corriger les textes ou encore des réactifs à base de permanganate de potassium.

Dans les agents disponibles employés par les fraudeurs, il faut également noter les laques à cheveux, les liquides de freins et les détachants ménagers, entres autres possibilités…

Pour lutter contre ces fraudes les papetiers ont trouvé des parades en incorporant dans le papier des agents chimiques qui produisent des réactions colorées sur les documents lorsqu’une tentative d’effacement est réalisée, ce qui les rend, en principe, inutilisables.

Parmi ces agents réactifs, ceux employés pour combattre la fraude avec les solvants sont des colorants noirs et bleus. Ceux-ci sont finement dispersés dans le papier et produise une tache sur le papier lorsqu’un solvant les solubilise. Cette solution est utilisée, depuis des décennies, par tous les papetiers dans le monde et employée pour tous les documents infalsifiables sans exception.

Déjouer les fraudes aux solvants

Il se trouve qu’en Afrique, en Amérique Latine et en Amérique Centrale les fraudeurs ont trouvé une solution pour déjouer cette réaction en trempant le papier dans les solvants pendant un temps assez long pour que les colorants soient complètement dissous et éliminés, après trempage il ne reste plus de trace de la réaction colorée et des écritures.

Afin de contrer cette fraude, le société française HONNORAT RECHERCHES & SERVICES a breveté un nouveau concept de protection des documents. Ce procédé produit une coloration permanente sur les papiers lorsque des tentatives de fraudes sont réalisées avec des solvants. Le nouveau dispositif, proposé depuis fin 2012, suscite déjà un vif intérêt, selon H-R&S. Il devrait permettre de sécuriser des milliers de tonnes de papier chèque en Amérique Latine et Centrale, dès cette année.

Les nouveaux produits baptisés « Solvent Antiforgery SA Black et SA Blue » sont proposés aux papetiers pour protéger tous les types de documents comportant des données variables susceptibles d’être falsifiées.

Exemple de coloration de papier après 12 heures de trempage dans deux catégories de solvants.
HRS-antisolvants

Contact H-R&S : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.