Technologies

Cinq « Minilabs » pour détecter les faux médicaments en Zambie

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

merck_logoGlobal Pharma Health Fund (GPHF), une initiative de bienfaisance financée par le laboratoire pharmaceutique allemand Merck, a fait un don de cinq laboratoires compacts mobiles au ministère de la Santé de la Zambie. Ces Minilabs sont utilisés pour identifier les médicaments contrefaisants ou de qualité inférieure.

Selon le Dr Karl-Ludwig Kley, le président du Conseil d'administration de Merck, « les laboratoires mobiles compacts sont uniques au monde pour leur capacité à détecter les contrefaçons d’une manière rapide et fiable, pour un coût réduit. Grâce à eux, on parvient à réduire le goulet d'étranglement du contrôle de la qualité des médicaments, en particulier dans les zones rurales. »

mlab_pic2klLe Minilab, développé par GPHF, se compose de deux valises, résistant au climat tropical, et d’un manuel d’instructions détaillées. Il propose des méthodes d'essai simples et rapides qui identifient 57 substances pharmaceutiques actives dans les antibiotiques courants, anthelminthiques, virustatics, anti-paludéens, antituberculeux et d'autres médicaments.

À ce jour, le GPHF a fourni environ 470 Minilabs, à plus de 80 pays. Plus de la moitié de ces pays sont situés en Afrique, et un tiers se trouve en Asie. Merck participe aux recherches afin d’étendre le nombre des médicaments à contrôler. Une formation est aussi offerte afin de s'assurer que les utilisateurs pratiquent correctement les procédures de test.

Interpol estime qu’en Afrique jusqu'à 30 % des médicaments sont contrefaits ou de qualité inférieure.

Plus d'informations sur le Minilab :
http://www.merckgroup.com/en/responsibility/society/global_responsibility_projects/fighting_counterfeit_medicines.html

http://www.gphf.org/web/en/start/index.htm

Voir aussi notre article sur l’initiative de l’association Suisse Pharmelp au Mali et au Cambodge.