Technologies

La plateforme "EstCeAuthentique" de GS1 FRance, bientôt opérationnelle

Écrit par CR53 le . Rubrique: Technologies

GS1 France s'apprête à publier, dans les prochaines semaines, les spécifications techniques de sa plateforme "EstCeAuthentique". Après avoir développé un pilote, qui a été présenté en novembre dernier à l'occasion du salon traçabilité, pour en démontrer la faisabilité avec un nombre restreint de partenaires (voir CR N°38 et 46), le projet entre maintenant dans une nouvelle phase.

Rappelons que la mission institutionnelle de GS1 France, en tant qu'association à but non lucratif et paritaire, est de fournir à ses adhérents (une vingtaine de secteurs professionnels) des services mutualisés et standardisés. C'est ainsi que GS1 France a accompagné et anticipé les développements des moyens d'identification des produits (code à barres, Datamatrix, RFID), des catalogues électroniques, et aujourd'hui des projets nouveaux comme le commerce sur les mobiles ou encore l'authentification pour lutter contre la contrefaçon.

Une solution pragmatique

La plateforme "EstCeAuthentique" se veut une solution pragmatique, qui consiste à enrichir l'infrastructure existante d'identification des produits basée sur le code à barres, en proposant aux marques d'y ajouter leur propre solution d'authentification.
Il s'agit d'une application distincte de la fonction de traçabilité telle qu'elle est utilisée en logistique. Il ne s'agit pas de procéder à un suivi continu des produits mais de permettre un contrôle ponctuel, point à point, de leur authenticité.

Concrètement l'application est assez simple, il s'agit en fait d'une passerelle informatique.

GS1-schema01


Lors d'un contrôle, la personne habilité, se connecte à la plateforme et lit le code à barres du produit. Celui-ci donne accès à la fiche du produit et aux références de l'entreprise productrice. La requête est ensuite redoutée vers le système d'information de l'entreprise ou du fournisseur de solution chargé d'authentifier la signature du produit. La solution est ouverte et peut s'adapter à toutes les technologies disponibles.

L'intérêt de la plateforme est de mutualiser les coûts et de faciliter le déploiement d'une solution de traçabilité sécurisée tout en laissant chaque entreprise libre du choix de sa solution d'authentification. De même, les informations accessibles sur le produit peuvent être différentes selon les types d'utilisateurs : un douanier, un contrôleur de la marque ou même le client final acheteur du produit.

GS1-schema03

 

Pour Laurent Vieille, le responsable du projet, " il s'agit maintenant de faire connaître la solution auprès de l'ensemble des partenaires potentiels. Une présentation de la plateforme a eu lieu lors du GS1 Forum de Bruxelles, fin février, pour confronter les attentes et initier des collaborations internationales avec les 108 pays membres de l'organisation avec l'espoir, à terme, de faire de la solution française un standard mondial. Ensuite, de convaincre les partenaires technologiques, avec lesquels GS1 France, de développer des solutions compatibles.
Et enfin, d'inviter les entreprises adhérentes à se faire référencer sur la plateforme.
"

Pour les offreurs de technologies et les intégrateurs, la règle est que les interfaces et spécifications techniques mises au point par le consortium sont maintenant libres et accessibles à tous, tandis que chacun reste propriétaire de ses développements spécifiques.

Pour les entreprises le coût d'accès à la plateforme n'est pas encore fixé, mais " sera aussi bas que possible dans l'intérêt de tous les adhérents."

Un potentiel de développement considérable

Signalons enfin que GS1 a conclu un accord international GEPIR (Electronic Party Information Registry - Registre mondial des partenaires commerciaux) avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour élaborer une norme commune. De même, l'Organisation internationale GS1 coopère avec l'Organisation mondiale des douanes (OMD) pour préciser les identifiants à utiliser pour faciliter les transits douaniers. Ces identifiants sont en cours de normalisation à l'ISO.

Il reste que la partie n'est pas encore complètement gagnée. Certaines entreprises très jalouses de préserver la confidentialité et le secret qui entourent leur solution d'authentification excluent tout partage d'informations sur le sujet. Par ailleurs, certains secteurs professionnels, comme par exemple, les laboratoires pharmaceutiques, au sein de l'EFPIA, développent leur propre solution. Il en est de même, en France et en Allemagne pour le secteur automobile.

La plateforme "EstCeAuthentique" présente cependant de multiples avantages qui devraient séduire de nombreux acteurs. Les secteurs actuellement les plus concernés par le standard GS1 sont : le matériel paramédical, les cosmétiques, le matériel électrique, les vins et alcools, la santé et le luxe.

Philippe Collier