DGCCRF : Présence de conservateurs interdits dans 140 produits cosmétiques

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

La  Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)  a recherché, ces derniers mois, la présence de conservateurs interdits dans des produits cosmétiques. Ces contrôles, menés chez des fabricants et au niveau de la distribution, ont conduit au retrait des rayonnages de plus de 140 références de produits cosmétiques contenant des substances prohibées.

À la suite de l’enquête de QueChoisir, en juin 2017, dénonçant la présence sur le marché de 23 produits cosmétiques contenant de la methylisothiazolinone (1) (MIT) et de l’isobutylparaben (2), la DGCCRF a recherché des produits cosmétiques susceptibles de contenir ces conservateurs prohibés.

Ces deux substances sont interdites, depuis le 12 février 2017 pour la première et depuis le 30 juillet 2015 pour la seconde, en raison, notamment, des réactions allergiques qu’elles peuvent causer.
L’enquête a confirmé que des produits cosmétiques contenant ces conservateurs interdits étaient toujours commercialisés ; ces produits on fait l’objet d’une prescription de retrait immédiat.

Au vu du nombre particulièrement important de références contenant des substances interdites retrouvées dans les rayonnages, la DGCCRF maintient une vigilance renforcée sur le sujet. Elle fera le point, au début de l’année prochaine, sur les résultats d’ensemble de son plan de contrôles annuel du secteur des cosmétiques qui vise à vérifier, d’une part, que les produits préservent la sécurité des consommateurs et, d’autre part, que l’information qui leur est délivrée est loyale. <

 

(1) La Methylisothiazolinone (MIT) est une substance très allergisante, interdite dans les produits non rincés depuis le 12 février 2017. Néanmoins, il convient de rappeler que, dès le 13 décembre 2013, Cosmetics Europe (syndicat européen majoritaire des fabricants de produits cosmétiques) avait invité les industriels à cesser de formuler avec de la MIT dans les produits sans rinçage et les lingettes eu égard à la recrudescence des cas d’allergie.
(2) L’Isobutylparaben est interdit depuis le 30 juillet 2015.