Opération OPSON V : la plus importante saisie de faux aliments et de fausses boissons jamais réalisée

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Plus de 10 000 tonnes et un million de litres de fausses boissons et nourritures ont été saisis, dans 57 pays, dans le cadre de l’Opération Opson V coordonnée par Interpol et Europol afin de protéger la santé et la sécurité des consommateurs.

Les saisies sont très diverses, allant de près de neuf tonnes de sucre contaminées avec de l'engrais à Khartoum, au Soudan, à la découverte en Italie de 85 tonnes d'olives qui avaient été «peintes» avec des solutions de sulfate de cuivre pour améliorer leur couleur.

L’ Opération Opson V a été conduite sur quatre mois entre novembre 2015 et février 2016. Un certain nombre d'arrestations ont été faites dans le monde entier tout au long de l'opération et les enquêtes se poursuivent. 

En Grèce, les policiers ont découvert trois usines illicites de production d'alcool de contrefaçon. Le matériel utilisé dans le processus de fabrication, y compris des étiquettes, capsules, bouteilles vides, et plus de 7 400 bouteilles de faux alcool et des étiquettes contrefaisantes ont été saisies.

Au Royaume-Uni, les autorités ont récupéré près de 10 000 litres de faux alcool faux ou falsifiés, y compris du vin, du whisky et de la vodka. 

Au Burundi, plus de 36 000 litres d'alcool illicite ont été saisis ainsi que des armes.

En Thaïlande, lors d’un contrôle, un individu  transportait quatre tonnes de viande importée illégalement d'Inde, d'autres investigations ont conduit à la découverte d'un réseau illicite d'exploitation dans 10 provinces. Plus de 30 tonnes de viande bovine illégale et de la viande de buffle impropre à la consommation humaine ont été détruites.  Les produits étaient destinés à la vente dans les supermarchés.

Les agents des douanes à l'aéroport de Zaventem en Belgique ont découvert plusieurs kilos de viande de singe et en France, les agents ont saisi et détruit 11 kilos de criquets et 20 kilos de chenilles.

En Corée du Sud, un contrebandier de compléments alimentaires a été arrêté. Il vendait ces produits en ligne en tant que produit naturel, alors qu’ils contenaient des ingrédients nocifs. La vente de ces faux produits destinés à perdre du poids aurait généré quelque 170 000 $ sur une période de 10 mois.

Les faux étiquetages se sont avérés être un dénominateur commun de toutes les contrefaçons de denrées alimentaires dans le monde entier. En Australie, l’analyse  de 450 kg de miel a révélé qu'il avait été mélangé ou falsifiés, et un lot d'arachides avait été reconditionné et réétiqueté comme des noix de pin, ce qui pose une menace importante pour les personnes allergiques.

En Indonésie, les autorités ont saisi 70 kilos d'intestins de poulet qui ont été conservés dans le formol, ce qui est interdit comme additif alimentaire. Plus de 310 000 produits alimentaires illégaux ont été découverts, cachés derrière des tas de tuiles, dans un entrepôt clandestin livré par un bateau en provenance de Malaisie.

En Bolivie, la police a découvert un entrepôt contenant des milliers de boîtes de sardines, avec de fausses étiquettes prêtes à être collées d'une célèbre marque péruvienne.

En Hongrie, Italie, Lituanie et Roumanie, les douanes et les autorités de police ont découvert des chocolats de contrefaçon, des bonbons et du vin mousseux non alcoolisé pour les enfants qui étaient destinés à l'exportation vers l'Afrique de l'Ouest.

Au Togo, 24 tonnes de tilapia importées et impropres à la consommation humaine ont été détruites.

En Zambie, la police a découvert 1300 bouteilles de faux whisky mais dans des emballages d'origine qui avaient été volés dans un entrepôt. Plus de 3 200 cartons de boissons diététiques en poudre dont les dates d'expiration ont été modifiées ont également été saisis.

Lancées en 2011, les opérations Opson sont passées de seulement 10 pays mobilisés à travers l'Europe, à la participation de près de 60 pays dans toutes les régions du monde avec comme résultat la saisie de dizaines de milliers de tonnes de nourritures et de boissons de contrefaçon ou de qualité inférieure.

 PhC