Contrefaçon.fr : une plateforme participative pour noter la confiance en les sites d’e-commerce

Écrit par Philippe Collier le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Logo-contrefacon-frLancé en novembre 2013, le site grand public « Contrefaçon.fr » permet aux internautes d’obtenir en temps réel une note de confiance de la plupart des sites d’e-commerce.

L’objectif est d’inciter les internautes à la prudence lorsqu’ils rencontrent de « trop » bonnes affaires sur Internet et d’éviter ainsi qu’ils achètent des contrefaçons sans le savoir, (37 % des internautes selon le sondage Ifop/Unifab de septembre 2012).

Après six mois d’activité, le site Contrefaçon.fr a déjà répertorié 1,8 million de sites, dont 900 000 à risque, et généré plus de 900 000 visites. Une extension au navigateur est aussi proposée aux internautes afin d’opérer une surveillance en temps réel de leur navigation avec un message d’alerte pour les sites à risque.

L’idée de ce site a germé au sein d’une agence de communication spécialisée dans la veille et la valorisation des marques sur Internet, pour finalement déboucher sur la création d’une structure indépendante, BrandAnalytic, qui exploite le site Contrefaçon.fr.

Une double approche

L’enrichissement du site repose sur une double approche :

• D’une part, un algorithme de veille qui a demandé plusieurs mois de développement et de tests. Celui-ci, à partir de 30 sondes/critères, établit un diagnostic de confiance des sites qu’il visite.
Comme l’explique Jérémie LIPFELD, l’un des fondateurs, « les sites qui commercialisent des contrefaçons ont une signature digitale propre pour optimiser leur anonymat. Ces offres reposent généralement sur une galaxie de sites pirates ayant une durée de vie très courte et qui convergent tous vers un site mère qui centralise les moyens de paiement. Cette évolution rapide et permanente rend plus complexe le recours aux moyens d’actions juridiques classiques, les entreprises sont donc à la recherche d’autres solutions. »

• D’autre part, Contrefaçon.fr se veut aussi une plate-forme sociale qui recueille les expériences, les pratiques ou les doutes des Internautes. Le site enregistre actuellement 210 000 visiteurs uniques par mois et 8 000 utilisateurs actifs.  Ce qui en fait, selon ses promoteurs, « la 1ère plateforme sociale de lutte contre la contrefaçon en France ». Bien entendu, la qualité des informations recueillies croîtra avec le nombre des contributions. À condition aussi de débusquer les faux avis de consommateurs, d’ailleurs condamnés par la loi.

Evaluation-football-factory-shop  Evaluation du site football-factory-shop.net

Evaluation-icewatch-20140515  Evaluation du site icewatch-soldes.com

L’objectif commerciale de Contrefaçon.fr est d’apporter une aide aux directions juridiques et communication des entreprises victimes de la contrefaçon sur Internet. Actuellement, environ 350 témoignages clients sont collectés chaque mois. La mise sous surveillance des marques permet de générer des audits de confiance et d’alerter les consommateurs.

Un positionnement proche de MarkMonitor bien que plus orienté vers l’éducation et la sensibilisation du public que par les actions de « Take Down » des sites pirates. Un partenariat a été signé avec l’Union des fabricants et plusieurs Fédérations professionnelles, notamment dans les secteurs du sport et de la mode, soutiennent l’initiative.


Philippe Collier



Notons que des sites similaires visant à sensibiliser les internautes existent déjà notamment aux États-Unis (http://brandbounty.com/) et en Grande-Bretagne  (http://www.spotcounterfeits.co.uk). Lire aussi notre article de décembre 2010 :  « La détection des sites marchands frauduleux manque de fiabilité » à propos du site Browsing Protection Portal de F-Secure depuis fermé.