Le Havre : interception de saladiers potentiellement cancérigènes

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Les douaniers du Havre ont saisi 3 300 saladiers en plastique contenant des substances chimiques en quantités très supérieures aux taux maximaux autorisés par la réglementation européenne.

En effet, le formaldéhyde contenu dans ces objets se diffuse dans les aliments lorsque ceux-ci sont chauffés. Plus la température est élevée, plus le taux de migration des éléments nocifs augmente.

Depuis juillet 2011, la Commission européenne préconise aux Etats membres une mise sous surveillance des articles de cuisine en plastique polyamide et mélamine en provenance de Chine et de Hong-Kong.

Le 29 juin 2013, les agents du Havre contrôlent l’importation de 11 500 saladiers en mélamine lorsqu’ils constatent l’absence d’un rapport d’essais laboratoire, document obligatoire pour ces articles. Des analyses sont alors pratiquées.

Le 21 août, les résultats de ces analyses révèlent qu’une des deux références de saladiers présente des taux de formaldéhyde de près de 30 fois la norme maximale (439 mg/kg contre 15mg/kg pour la limite maximale). Selon les spécialistes, le taux de nocivité de ces produits est tel qu'il est susceptible de porter gravement atteinte à la santé des individus. Sur les 11 500 saladiers, 3 300 sont saisis pour être prochainement détruits. Ces saladiers étaient destinés à alimenter diverses solderies.

Depuis l’été 2011, ces articles sont systématiquement contrôlés lorsqu’ils sont importés sur le territoire français. Selon la douane, cette vigilance a permis d’assainir progressivement le marché des ustensiles en nylon et polyamide en provenance de Chine.

Le risque semble toutefois limité, en effet, depuis le début de l’année, seulement 3 300 articles se sont avérés être non-conformes sur les 4 millions d’ustensiles plastique polyamide et mélamines importés de Chine ou de Hong-Kong.