Le Havre : saisie de 20 000 prises anti-moustiques non-conformes et dangereuses

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Les douaniers du Havre Port ont appréhendé, cet été, 20 000 appareils tue-moustiques non conformes et dangereux dans un conteneur en provenance de Chine.

Les produits, destinés à un importateur de la région parisienne, n'ont pas été autorisés à entrer sur le territoire suite aux résultats d'analyse révélant de nombreuses non-conformités de sécurité et de prévention.

Les défaillances techniques relevées portent sur  :
- Un risque d'électrocution : lorsque l’appareil est sous tension, l’accès direct aux parties actives de l’appareil est possible lors du nettoyage du tiroir ramasse insectes (calibre d’un doigt d’adulte) et par les grilles de l'enveloppe de l'appareil (calibre d'un doigt d'enfant) ;
- L’absence de mentions légales permettant l’information du consommateur : référence du modèle, interdiction d’installation de l’appareil par des enfants, interdiction d’utilisation dans les granges, étables, locaux analogues, nécessité de surveillance des enfants lorsque l’appareil est sous tension.

Forte croissance des produits non conformes
En quelques mois, près de 20 affaires sur des dispositifs anti-moustiques ont été traitées par les services douaniers (Le Havre, Marseille, Nantes), soit près de 280 000 articles non-conformes, dont plus du tiers (89 000) se sont révélés dangereux, révélant des problèmes d'isolation et d'accès aux parties actives sous tension des appareils.

Plus de 51 millions d'articles ont fait l'objet d'un contrôle des normes techniques de la part des services douaniers en 2012 (30 millions en 2011), soit une progression de 70 %.

Pour protéger les consommateurs plusieurs campagnes de vérifications approfondies ont porté sur les objets à risques, en particulier les :

  • Guirlandes électriques de Noël (risques d’électrocution et d’incendie) ;
  • Jouets (risques de blessures, d’ingestions et chimiques) ;
  • Éthylotests électroniques (défaillances électroniques) ;
  • Appareils électriques d’intérieur (risques d’électrocution, d’incendie liés aux courts-circuits) ;
  • Feux d’artifice (risques d’explosion) ;
  • Poussettes (risques de blessures).


Au total, pour l’année 2012, le pourcentage de produits non conformes découverts sur ces produits ciblés s'est élevé à 34 %, contre 22 % en 2011.