Rentrée des classes : attention aux « trop bonnes affaires » sur Internet

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Selon l’enquête de l’association Famille de France, cette année le coût moyen de la rentrée scolaire est en hausse de 6,8 % par rapport à l'année précédente pour un élève de 6e, soit plus que l’inflation.

L’association conseille de privilégier les achats de fournitures sur Internet, où les prix peuvent être inférieurs de 10 à 15 % par rapport aux magasins traditionnels. Le problème est que des fraudeurs profitent de cette motivation à l’économie pour détourner une part significative du trafic vers leurs sites douteux. Une étude réalisée par MarkMonitor, montre que pour les marques étudiées (non citées), plus de 120 millions de visites sont détournées chaque année des sites légitimes vers des sites frauduleux, ce qui représente presque la moitié du trafic des vrais sites en « .com ».

Trois conseils pour éviter les arnaques

  1. Les faussaires utilisent des mots clés saisonniers à leur avantage. Selon MarkMonitor, 17 % des liens sponsorisés intégrant des termes saisonniers conduisent à des sites proposant des marchandises soupçonnées contrefaites ou piratées. En ajoutant un terme comme « bon marché, pas cher » ou encore « réduction » en face du nom ou d’une catégorie de produit, le chiffre passe à près de 50 %.
  2. Portez une attention toute particulière au nom du site dans la barre d'adresse. Souvent les fraudeurs achètent un « nomdemarque.com » mal orthographié, une technique connue appelée « typosquatting », pour détourner le trafic vers des sites e-commerce de contrefaçon ou des sites X pour adultes.
  3. Méfiez-vous enfin des produits aux prix cassés, « trop beaux pour être vrai ». Les faussaires bradent volontiers pour attirer les consommateurs peu méfiants ou trop naïfs.