Bordeaux frelatés : une condamnation tardive sans condamné

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Réparation

Geens-trafic-vin-bordeauxAprès 14 ans de procédures, l’entrepreneur belge, Roger Geens, qui a commercialisé des millions de litres de vins frelatés sous de fausses appellations Bordeaux, a été relaxé, le 29 juin 2016, au pénal, mais condamné à payer 470 000 € de dommages et intérêts au civil (200.000 € à la Fédération des Grands Vins de Bordeaux ; 150.000 € à l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir ; 120.000 € à l'INAO (Institut national de l'origine et de la qualité). Âgé de 78 ans et victime d’un AVC en 1976, M. Geens était dans l’incapacité de comparaître.

Des dommages bien modestes selon Que Choisir par rapport au préjudice subi : « selon les attendus du jugement, de 1999 à 2002, le groupe Geens a commercialisé plus de 36 millions d’hectolitres de vins frelatés ou coupés, pour une valeur moyenne de 20 millions d’euros ! » <

Articles complémentaires :

France 3 Région du 29 juin 2016
http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/gironde/bordeaux/vaste-fraude-aux-vins-de-bordeaux-le-belge-roger-geens-relaxe-au-penal-condamne-au-civil-1037243.html

Le Figaro Vin du 30 juin 2016
http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o123085-vins-de-bordeaux-frelates-roger-geens-relaxe-au-penal-condamne-au-civil

Que Choisir du 28 juillet 2016
https://www.quechoisir.org/actualite-arnaques-sur-les-vins-de-bordeaux-roger-geens-condamne-a-payer-470-000-euros-n22099/