Kering abandonne son procès contre Alibaba et va coopérer contre la contrefaçon

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Réparation

Le groupe de luxe français Kering, d’une part, et Alibaba Group et sa filiale Ant Financial Services, d’autre part, sont parvenus à un accord de coopération en matière de protection de la propriété intellectuelle. Dans le cadre de cet accord, Kering a consenti à abandonner les poursuites engagées devant les tribunaux dans le district de New York (États-Unis) à l’encontre d’Alibaba et d’Alipay, une filiale d’Ant Financial.

Les deux sociétés ont mis en place un groupe de travail conjoint en vue « de coopérer pleinement, d’échanger des informations utiles et de travailler étroitement avec les autorités afin de mener les actions appropriées contre les contrefacteurs portant atteinte aux droits des marques de Kering que les capacités technologiques avancées d’Alibaba auront permis d’identifier. »
 
Selon Kering, « cet accord reflète la conviction des parties que la mise en place de mesures proactives et l’utilisation de technologies avancées aideront les services judiciaires et les autorités compétentes à répondre aux défis posés par l’atteinte aux droits de propriété intellectuelle. »

Ceci démontre une fois de plus, comme LVMH contre eBay il y a quelques années, qu’en matière de lutte anti-contrefaçon, la voie judiciaire est une impasse et qu’il vaut mieux pour les titulaires de marques coopérer avec les plates-formes d’e-commerce. <

PhC