États-Unis : les importateurs de faux médicaments sont rapidement traduits en justice

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Réparation

L’US Food and Drug Administration (FDA) annonce que les deux individus de nationalité turque arrêtés, le 16 janvier dernier (lire notre information), pour avoir importé clandestinement aux États-Unis des médicaments contre le cancer frelatés et mal étiquetés, ont été traduits en justice hier.

Ces faux médicaments ne répondaient pas aux normes de la FDA et leur distribution aux États-Unis n’était pas approuvée.

« Cette affaire montre que ceux qui s'en prennent à des patients innocents aux États-Unis, même en dehors de nos frontières, font l'objet de poursuites pénales, » a déclaré John Roth, directeur de l'Office des enquêtes criminelles dans le bureau de la FDA des affaires réglementaires. « L'aide de nos partenaires internationaux était essentielle dans la réalisation de l'opération d'infiltration qui a conduit à l'arrestation de ces personnes. » 



Les deux hommes sont accusés de « complot » et de trois chefs d'accusation pour trafic de drogues illicites aux États-Unis. L’accusation de contrebande est passible d'une peine maximale de 20 ans de prison et / ou une amende maximale de 250.000 dollars. 



Outre la FDA et Europol, l'opération internationale a impliqué plusieurs services allemands : le procureur de Bonn (Staatsanwaltschaft); la police judiciaire fédérale (BKA, BKA), la police de Düsseldorf et la police criminelle de l’État allemand (Landeskriminalamt, LKA). Des agents spéciaux affectés à la sécurité régionale de l’ambassade américaine d’Ankara, la Direction des enquêtes criminelles du consulat général américain à Istanbul, la Turquie a également joué un rôle clé dans l'opération.