Grohe affiche plusieurs succès face aux contrefacteurs

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Réparation

Grohe, l’un des principaux fabricants mondiaux de robinetterie sanitaire allemand, annonce dans un communiqué avoir obtenu plusieurs victoires dans sa lutte contre la contrefaçon.

Tout d’abord, la destruction de plus de 21 000 contrefaçons d’équipements sanitaires dans les Émirats arabes unis. Cette opération a été rendue possible grâce à une étroite collaboration avec le ministère du Développement économique Sharjah (SEDD) qui a conduit à un raid ayant permis la saisie puis la destruction des produits contrefaisants. Grohe a exprimé sa gratitude à l’occasion d’une cérémonie qui a réuni de quelque 50 employés du Sharjah Economic Development Department.

« Les partenariats avec les organismes gouvernementaux sont un facteur de réussite décisif dans la lutte contre la contrefaçon de nos produits », a déclaré Detlef Schmitz, conseiller général de Grohe AG.

De nombreuses actions en justice

Très proactif dans sa lutte contre la contrefaçon le Groupe Grohe mène des actions juridiques particulièrement en Chine et dans plusieurs pays du Moyen-Orient. Une collaboration avec l’administration chinoise de l'Industrie et du Commerce (AIC) a abouti à la saisie de milliers de produits contrefaisants ces dernières années. De nombreux tribunaux ont statué en faveur de Grohe, ordonnant de cesser la fabrication et la vente des produits copiés et de payer des dommages.

Parmi les autres actions efficaces citons notamment :

  • Les contrôles effectués par les agents des douanes à l’occasion d’importantes foires commerciales sanitaires telles que l’ISH ;
  • De nombreuses procédures en matière de propriété intellectuelle et la surveillance systématique des demandes de marques et brevets partout dans le monde ;
  • L’inspection minutieuse de l'apparence extérieure et du design des produits concurrents ;
  • Mais aussi les produits contrefaits se distinguent par les matériaux et les technologies utilisées. Ces différences internes sont plus difficiles à reconnaître, mais elles aboutissent généralement à des produits de moins bonne qualité et de durée de vie plus courte qui ne respectent pas les normes.

En octobre 2009, Grohe avait fait détruire en Belgique 10 000 copies de son système de douche vedette « Raindance » à Bruxelles/Offenbourg.
« Il est possible d'imiter et de copier un design, mais il est certain que la qualité « Made in Germany » ne peut être reproduite,» avait déclaré Richard Grohe, directeur général délégué de la société. « Dans le pire des cas, ces contrefaçons peuvent se révéler dangereuses pour la santé, car les matériaux de piètre qualité et les mauvaises méthodes de production peuvent provoquer la libération de substances toxiques et une usure prématurée. »

Selon Grohe rien qu'en Allemagne, la contrefaçon de produits coûterait aux entreprises environ 30 milliards d'euros chaque année et 70 000 emplois perdus.