Nations Unies : L’Unicri dresse à son tour le bilan des menaces de la contrefaçon

Écrit par CR30 le . Rubrique: Publications

L’institut de recherche interrégional sur le crime et la justice des Nations unies (Unicri) a publié ce 14 décembre, à Turin, un rapport de 180 pages, intitulé « Counterfeiting: Global Spread, Global Threat ». L’étude, qui a bénéficié du soutien financier de la Fondation CRT (Caisse d’épargne de Turin) et de la contribution de nombreuses personnalités*, insiste tout particulièrement sur les liens entre la contrefaçon et le crime organisé.

Le rapport dresse une nouvelle fois un bilan inquiétant du développement de la contrefaçon dans le monde. Ce diagnostic, désormais largement partagé, résulte de la compilation de données déjà diffusées par ailleurs par les autres institutions internationales, sans apporter d’éléments véritablement nouveaux.

En conclusion, le rapport formule une série de recommandations — dont l’idée déjà exprimée, notamment par la France, de créer un observatoire international permanent de la contrefaçon. Les recommandations les plus intéressantes concernent notamment le souhait d’une plus grande implication du secteur privé et la mise en place de pratiques et de moyens véritablement opérationnels pour mieux prévenir et lutter contre les risques que la contrefaçon d’origine criminelle fait peser sur la santé et la sécurité des consommateurs.

 

* Prof. Andrea Comba, président de la Fondation CRT ; Sandro Calvani, directeur de l’Unicri ; Giovanni Kessler, haut-commissaire à la lutte anti-contrefaçon en Italie ;

Franco Zuccarelli, du Bureau national antimafia italien ; St. Ignazio Gibilaro, chef du Servizio Centrale Investigazione Criminalità Organizzata della Guardia di Finanza (SCICO) ; Giuseppe Peleggi, président de l’Agenzia delle Dogane ; Philippe Lacoste, vice-président de l’Union des fabricants ; John Anderson, président du Global Anti-Counterfeiting Group (GACG).

www.unicri.it