Fraude alimentaire : publication du rapport 2018 de la DG SANTÉ

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Publications

Couv-UE-Food-Fraud-report-2018Le rapport 2018 sur les activités du réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire a été publié aujourd'hui par la DG Santé de la Commission européenne. Il présente les échanges volontaires liés aux suspicions de fraude alimentaire dans le système de contrôle de la comptabilité fiscale de l'UE.

En 2018, 234 demandes de coopération au total ont été lancées dans le cadre du système AAC*-Food Fraud par les États membres et la Norvège, dont 58 originaires d'Allemagne.

Bien que la liste des demandes échangées dans le système ne représente pas l'ensemble des incidents de fraude alimentaire dans l'UE, son nombre a considérablement augmenté en 2018 (par rapport à 167 en 2016).

La catégorie « poisson et produits à base de poisson » a enregistré le plus grand nombre de demandes (45), suivies par « viande et produits à base de viande » et les « graisses et huiles ».

Lancé en 2013, le réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire permet aux États membres d'intervenir dans des domaines dans lesquels les autorités nationales sont confrontées à de possibles violations intentionnelles de la législation de la chaîne agroalimentaire de l'UE ayant un impact transfrontalier.

Le réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire relie les organismes de liaison désignés par chaque État membre conformément aux règles énoncées dans le règlement sur les contrôles officiels. Les participants travaillent sur une base volontaire (contrairement au système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux, RASFF) et uniquement en cas de non-conformité transfrontalière. La responsabilité des actions de suivi du système AAC-FF incombe aux États membres.<

* AAC = Administrative Assistance and Cooperation System

Télécharger le rapport 2018 sur la fraude alimentaire

https://ec.europa.eu/food/safety/food-fraud_en