Main basse sur les fromages AOP

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Publications

Couv-AOP-fromagesComment les multinationales contrôlent-elles nos appellations ?
de Véronique Richez-Lerouge
 
Une enquête percutante qui révèle la mainmise des grands groupes sur les fromages d’Appellation d’origine protégée (AOP) en s’appropriant le savoir-faire et décimant les fabrications artisanales. Un sujet tabou !

Derrière des marques aux noms évocateurs d’un terroir soi-disant préservé se cachent des géants laitiers ; l’auteure révèle les noms des fromageries, des marques et des fabrications AOP qui appartiennent à Lactalis, Savencia Fromage & Dairy, Sodiaal, Eurial, Triballat… De quoi être surpris.

Spécialiste des produits laitiers et des questions agricoles, l’auteure décortique les cahiers des charges et démontre pourquoi les labels AOC/AOP ne sont plus des signes de qualité. Derrière ces labels se cachent de grandes disparités.

Le contrat de confiance est rompu avec le consommateur croyant acheter un label avec sa cohorte d’obligations. Si certaines AOP ont résisté, nombreuses sont celles qui ont assoupli les cahiers des charges entraînant une baisse de la qualité, une standardisation du goût, sans lien avec la promesse. Des « sous-AOP » envahissent les étals des fromagers bien souvent laxistes et les linéaires des grandes surfaces.

Le livre révèle aussi le laxisme de la filière à tous les échelons de l’amont à l’aval, jusqu’aux fromagers qui vendent souvent des AOP industrielles au lieu de soutenir les dernières fabrications fermières en voie d’extinction. Une dégustation à l'aveugle avec de grands professionnels de la gastronomie française démontre clairement les écarts de qualité au sein même des AOP. <


Éditions Erick Bonnier, 328 pages, parution février 2017, prix 20 €, EAN 9782367600772