USA : actualisation de la liste noire des principaux sites de contrefaçon et de piratage dans le monde

Écrit par Philippe Collier le . Rubrique: Publications

Comme chaque année, le Bureau du représentant américain au Commerce américain (USTR) publie son « Special 301 Report » qui recense les « malls » et les principales plates-formes d’e-commerce ou de téléchargement  qui « notoirement » ne respectent pas la propriété intellectuelle (PI) des produits américains. Bien entendu cette liste, qui épargne notamment le Groupe Alibaba — contrairement à l’administration (SAIC) chinoise —  n’est pas exhaustive.

Le rapport Spécial de 301, publié depuis 2006,  met en évidence à la fois des marchés physiques dans 11 pays (dont toujours le fameux Silk Market de Pékin) et 21 éditeurs de services en  ligne (dont certains comptent plusieurs noms de domaine) qui, dans le monde entier, sont signalés comme facilitant de façon substantielle le piratage numérique et la contrefaçon de marques au détriment des entreprises américaines et de ses 40 millions d’emplois qui dépendent de la PI.

Notons qu’en 2012, le Rapport 301 ciblait 77 pays et 41 pays en 2013 contre seulement 11 en 2014 ! Ainsi des pays comme Russie ou l’Ukraine — dont curieusement ce marché « le 7 Kilomètres » près d’Odessa qui sur 80 ha de containers empilés sur deux étages recevrait jusqu’à 200 000 visiteurs par jours —   et beaucoup d’autres ont disparu, sans explication, des radars américains. D’où, l’intérêt de consulter les anciens rapports…

PhC

Télécharger le rapport « Special 301 Out-of-Cycle Review of Notorious Markets for 2014 »

 PS : les abonnés peuvent trouver les rapports 301 dans la rubrique DOCUMENTS du site.