Lutter contre la contrebande de tabac, un préalable pour les buralistes

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Politique

Lors de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé l’augmentation progressive du paquet de cigarettes à 10 € et un renforcement de la lutte contre le commerce parallèle de tabac qui atteindrait, selon la dernière étude Philip Morris/KPMG 26,8 % du marché français.

Une démarche qui devrait être rapidement mise en place d’autant qu’elle contribuera à combler les déficits. Bernard Gasq, Président de la Fédération des buralistes Ile-de-France, Oise, Seine-Maritime, rappelle que le commerce parallèle du tabac se traduit par « une perte fiscale annuelle de 3 milliards d’euros en France et de 20 milliards d’euros en UE, une perte pour les buralistes de 250 millions d’euros par an, une augmentation de l’insécurité, un buraliste se faisant déjà agresser ou cambrioler chaque jour. »

Par ailleurs, comme l’augmentation du prix du tabac risque d’accroître encore les trafics, Bernard Gasq demande au gouvernement, avant toute augmentation, « la mise en oeuvre préalable d’un plan contre le commerce parallèle fondé sur la mise en oeuvre du Protocole de l’OMS « pour éliminer le commerce illicite de tabac », ratifié par la France le 30 novembre 2015 et par l’UE le 24 juin 2016, et par conséquent de la traçabilité des produits du tabac.»