WAITO Institut : des formations qualifiantes pour combler le manque d’expertise sur les risques des économies souterraines

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Politique

logo-WAITO InstitutL’annonce de la création de l’Institut de criminologie « WAITO Institut » a été faite, le 8 avril 2016, dans le cadre de la présentation du plan d’actions 2016 de l’IEPM « Initiatives Économiques pour la Méditerranée » (voir article précédent)

« La coopération euro-méditerranéenne est une nécessité stratégique découlant du voisinage géographique, avec l’objectif et d’atténuer les tensions régionales ainsi que la concurrence déloyale, qui continuera à s’accroître si l’on ne traite pas les défis lourds et émergents que la Méditerranée concentre.

L’objectif de l'Institut de criminologie WAITO* Institut est de préparer, par la formation professionnelle, les entrepreneurs actuels et futurs de l’Euro-Méditerranée, et par l'enseignement supérieur, les professionnels comme les étudiants, à faire face aux risques qui les entourent en mettant à leur disposition les outils de compréhension et d’analyse efficaces à la fois sur les menaces et les sources d’insécurités, tout particulièrement en matière de trafics illicites et de financement du terrorisme.

Il convient dès lors de s’appuyer sur le rôle structurant de la formation qui favorise les échanges de compétences et d’expériences euro-méditerranéennes, » déclare le Pr. Pierre DELVAL, directeur général de WAITO Institut.

Ces formations — organisées et pérennisées par le réseau d’experts de WAITO — avec l’ensemble des acteurs professionnels et académiques du département des Alpes Maritimes — seront un amortisseur des chocs régionaux, et un mécanisme de gestion commune des risques et tensions qui agitent le bassin méditerranéen et l’Afrique tout entière.

L’objectif de WAITO Institut est de préparer les entreprises et la société civile d’une part ; les groupes politiques et les administrations d’autre part, à assimiler une connaissance approfondie des menaces qui les entourent dans la lutte contre les dangers des trafics illicites, des moyens de financement du terrorisme, et contre la concurrence déloyale.

L’ambition de WAITO Institut est de créer un pôle de référence pour la recherche et l’enseignement dans les domaines de la protection des richesses de l’entreprise et de la sécurisation de son environnement de développement. Son organisation est, en outre, complétée par :

  • Un Collège des enseignants : un espace d’échanges pour l’ensemble des enseignants et de ses partenaires universitaires. Il a aussi pour objectif de promouvoir l’enseignement de la criminologie et de ses spécialités connexes dans l’espace méditerranéen et africain.
  • Un Collège des journalistes : qui, par des formations spécifiques, a pour objectif d’améliorer le niveau de qualité des articles et des enquêtes portant sur ces sujets.

Le premier « Institut de criminologie et de sécurité Euro-Afrique » (ICSEA) de Tunis adoptera une approche pragmatique sur les défis d’une vaste région englobant le pourtour méditerranéen et l’Afrique subsaharienne dans laquelle se développeront, dans les prochaines décennies, de profonds changements politique et économique.

Sur la rive Nord de la Méditerranée, le campus WAITO Institut, cœur du savoir et de la recherche appliquée, en partenariat avec  les Universités et Edufactory et sur la rive Sud de la Méditerranée, par sous-région, ICSEA, la formation et l’enseignement franchisés de WAITO Institut. Les premiers cours débuteront à la rentrée prochaine à Nice et à Tunis.

PhC


* WAITO : World Anti Illicit Traffic Organisation


WAITO Institut proposera plusieurs modèles de formation et d’enseignement :
• Des formations professionnelles ;
• Un enseignement universitaire en criminologie (master 1 et master 2) spécialisé sur les « trafics illicites et financements du terrorisme » ;
• Un diplôme d’université « trafics illicites et financement du terrorisme » ;
• Des séminaires et des conférences internationales, nationales et régionales ;
• Un e-learning sur « trafics illicites et terrorisme » et d’autres formations ;
• Des formations de formateurs et des journées d’initiation.


Les programmes en bref :

I) La formation professionnelle

    •    Formation dédiée aux professionnels, sous forme de cession de trois jours maximum, en langue française ou anglaise ;
    •    La formation est ouverte à tout participant du secteur public ou privé ;
    •     L’année de formation continue commence au 1er janvier et se termine le 20 décembre de chaque année ;
    •    Elle regroupe au minimum 100 jours de formation, soit 2 à 3 jours par semaine sur 40 semaines par an, par lieu de formation ;
    •    Chaque cession regroupe entre 15 et 25 participants maximum ;
    •    Certaines formations en français ou en anglais devront prévoir un support de formation en langue arabe ;
    •    À la fin de chaque cession, les participants reçoivent un diplôme certifiant leur présence et leur travail assidu.


II) L’enseignement universitaire (en partenariat l’Université Côte d’Azur)

Masters 1 et 2 en criminologie sur « Trafics illicites et financement du terrorisme »
 
Ce diplôme d’université comporte 12 EC (Éléments Constitutifs) répartis en 3 UE (Unités d’Enseignement). Il comprend 258 h d’enseignements théoriques et pratiques.
 
Unité d’enseignement 1 :
    Criminologie générale : 16h00
    Droit pénal (grands principes) : 16h00
    Concurrence déloyale (grands principes) : 16h00
 
Unité d’enseignement 2 :
    Trafics illicites : 32h00
    Terrorisme : 32h00
    Corruption : 12h30
    Blanchiment d’argent : 12h30
    Cybercriminalité : 25h00
    Crime pharmaceutique : 25h00
    Crime environnemental : 12h00
 
Unité d’enseignement 3 :
    Démonstration de la preuve et marquages d’autorité : 9h00
    Procédures de saisies : 25h00
    Méthodologie en statistiques : 25h00
 
Nombre maximum de places : 50
Durée de l’enseignement : 2 ans


III) La formation des formateurs et journées d’initiation (uniquement pour les Franchises)

- Formation de sensibilisation d’une journée sur la corruption et la contrebande pour 15 à 25 personnes maximum : explication du contexte, définitions, conséquences, menaces pour un État…
 
- Journées d’initiation sur les différents thèmes présentés dans le programme de formation pour 15 à 25 personnes maximum.

Chaque enseignement fournit un kit de formation pour diffusion auprès des publics à sensibiliser.


IV) Le e-learning

Sensibilisation sur de grands thèmes actuels en matière de trafics illicites, sécurité transfrontalière, politiques de prévention et de dissuasion.

Cours approfondis sur des thèmes attachés à la concurrence déloyale et aux marchés parallèles ainsi qu'aux moyens de se protéger.