Chine : Alibaba utilise le Big Data pour débusquer les faux cosmétiques

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Contrefaçon

À partir d’informations fournies par Alibaba, les autorités chinoises ont lancé récemment une opération pour démanteler un réseau de contrefacteurs de produits cosmétiques haut de gamme. Environ 4 000 faux produits évalués à plus de RMB 20 millions (2,9 millions de dollars) ont été saisis.

La police de Nanjing a  inspecté un entrepôt et a arrêté quatre personnes. Six autres personnes suspectées d'être impliquées dans cette entreprise de contrefaçon sont aussi recherchées.

Après avoir ouvert une boutique en ligne, en octobre 2016, dédiée aux produits de soins de la peau haut de gamme, Alibaba utilise le Big Data  pour identifier les sites Web qui proposent des produits cosmétiques contrefaisants, notamment des marques La Mer, Jo Malone, CK, SK-II, dans les provinces chinoises du Jiangsu et du Zhejiang.

Alibaba-big-data-cosmetics

Les autorités ont trouvé dans l'entrepôt de Nanjing des crèmes et des sérums fabriqués et emballés dans des conditions non hygiéniques. Certains produits étaient des faux complets, du contenu au packaging. D'autres étaient placés dans des emballages recyclés originaux et présentés comme authentiques.

Le raid de l'entrepôt est la dernière coopération entre Alibaba et les autorités chinoises pour éliminer non seulement les fabricants et les vendeurs de faux cosmétiques, mais aussi la première qui utilise le Big Data pour tracer la production à sa source et la démanteler.

L'année dernière, « Operation Cloud Sword » a permis l’arrestation de 332 suspects exploitant 417 installations suspectes de contrefaçon et ont saisi des fausses marchandises pour une valeur de 1,4 milliard de RMB (207 millions de dollars).

En outre, Alibaba a lancé cette année « Alibaba Big Data Anti-Counterfeiting Alliance » avec 20 marques, dont Louis Vuitton, Mars et d'autres, pour faire tomber les fabricants et les vendeurs de faux sur ses plates-formes de ventes. <