Italie : démantèlement d’un réseau de vendeurs de faux billets en euros sur le Darknet

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Contrefaçon

Dans une enquête visant un groupe criminel considéré comme l'un des plus grands fournisseurs de faux billets en euros vendu sur Internet, la Guardia di Finanza italienne, soutenue par Europol, a arrêté huit suspects, dont le chef du groupe. Au cours de l'enquête, plusieurs centaines d'acheteurs d'euro contrefaisants ont été identifiés.

Le vendeur vendait des billets contrefaits de 20, 50 et 100 euros sur le Darknet pour environ 30% de leur valeur nominale. Les paiements pour les faux billets étaient effectués en utilisant la monnaie virtuelle Bitcoin. On estime que le groupe a reçu plus de 160 000 euros en Bitcoins, qui ont ensuite été revendus à un changeur spécialisé à Malte. Le vendeur, qui avait plusieurs profils sur différentes maketplaces, avait des complices de la région de Naples.

Pour Wil van Gemert, directeur des opérations d'Europol, « les services de paiements en Bitcoin, cachés sur le Darknet, peuvent donner aux vendeurs et aux acheteurs un faux sentiment d'anonymat. Cependant, Europol et ses partenaires sont en mesure d’enquêter sur le commerce illicite du « Darknet » et faire en sorte que ces criminels soient traduits en justice. »

Europol a soutenu les autorités italiennes dans cette enquête depuis janvier 2015 en fournissant une analyse opérationnelle et en coordonnant les activités dans différents pays. Les autorités policières d'Autriche, de France, d'Allemagne, de Lituanie, du Portugal, d'Espagne, de Suède et des Pays-Bas ont aussi coopéré à cette enquête. <