Soldes : attention aux pièges de la contrefaçon sur Internet !

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Contrefaçon

Pendant les soldes d’été, du mercredi 22 juin au mardi 2 août 2016, les consommateurs sont prêts à tout pour dénicher les bonnes affaires. Internet est probablement le lieu parfait ! Mais revers de la médaille, entre vêtements, accessoires, jouets ou encore produits multimédias, Internet amplifie les pièges de la contrefaçon.

Parmi les principaux articles saisis, ce sont les vêtements qui sont les plus contrefaits, suivis des chaussures, des téléphones mobiles, des jeux, des produits de soins corporels, des accessoires, des médicaments puis des produits informatiques et multimédias. Il est donc nécessaire d’être prudent pendant les soldes ; période durant laquelle les consommateurs peuvent être trompés par les contrefaçons avec la multitude d’offres à prix cassés.

Comme tous les ans, MarkMonitor, société du Groupe Thomson-Reuters spécialisée dans la protection des marques sur Internet, apporte quelques conseils aux consommateurs pour se protéger des contrefaçons.

Comment reconnaître un produit contrefait en période de soldes ?
Hors soldes, il est facile de distinguer, et donc d’être attentif aux produits contrefaits. Or, pendant cette période, de nombreux produits contrefaits ne sont jamais fortement soldés. Notre attention est bouleversée par la prolifération de produits promotionnels ainsi que par la quête de bonnes affaires. Il faut donc garder à l’esprit que le coût d’un produit est un indicateur faussé et trompeur. 

Comment identifier les contrefaçons sur les sites de ventes en ligne ?
Il est quelques fois bien difficile de distinguer le vrai du faux sur les places de marché. Le facteur déterminant reste le coût : si le produit connaît une remise de plus de 50 % de son prix initial, il y a de fortes chances que c’est un faux. 

Si les plus importants sites d’e-commerce assurent un contrôle des marchandises qu’ils vendent. Les moins connus, au contraire, peuvent être plus dangereux : il faut contrôler leur charte de confidentialité leurs mentions légales, la disponibilité d’un espace de paiement sécurisé, leurs coordonnées ou encore la politique de retour des produits. De la même façon, la présence de fautes d’orthographe est souvent révélatrice…

Enfin, prenez garde aux sites de petites annonces : il s’y trouve également des arnaques de vente de contrefaçon camouflées en produit d’occasion. 

Comment ne pas se faire piéger ?
Si vous pensez avoir détecté un vendeur suspect, faites confiance aux internautes et lancez-vous à la recherche d’avis ou de commentaires sur les forums et les réseaux sociaux : les internautes partagent souvent leurs mauvaises expériences. Avec 63,2% des produits contrefaits saisis provenant de Chine, regardez aussi l’adresse de l’e-commerçant. 

Que faire si l’on a été escroqué ?
Pour lutter contre les contrefaçons, les marques et les entreprises doivent préparer des actions au moment où elles sont mises en vente en ligne, ainsi que contre les fausses adresses de sites en enregistrant au préalable des noms de domaines pour protéger leur marque. 

N’hésitez pas à déposer plainte si vous ne recevez pas votre colis ou pour déclarer un faux. Une procédure judiciaire pourra être lancée par une marque contrefaite avec une quantité importante de plaintes. Restez prudent et vigilant, surtout pendant les soldes !