Les royalties représentent 20 % des revenus du rosiériste Meilland

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Contrefaçon

À  l’occasion du 17° congrès mondial des sociétés de rose, à Lyon du 25 mai au 1er juin 2015, Le Monde nous apprend que la région lyonnaise héberge 10 des 19 rosiéristes européens.

L’article de Laurence Girard, intitulé « Lyon, la ville en roses » (Le Monde daté de ce jour) souligne notamment l’importance de la protection juridique par le Certificat d’Obtention Végétale (COV)  pour préserver la création des obtenteurs.

Ainsi, « Meilland revendique un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, dont 4 millions d’euros de royalties, sachant que le prix de la licence est fixé à un euro par plant.

L’entreprise a fait de la défense de sa propriété intellectuelle une priorité et consacre beaucoup de moyens à débusquer les contrefaçons, à l’étranger mais aussi en France. »

Dans le monde, « une rose sur trois serait issue de la contrefaçon », selon une vidéo de FranceTV info.