Trois questions à Nicolas KERBELLEC - Président-fondateur de OLNICA

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Interviews

-CR138-NK-OLNICA« Nous protégeons tout ce qui a de la valeur en apportant de la sécurité et de la confiance. »

Contrefaçon Riposte : OLNICA conçoit et produit des traceurs microniques haut de gamme qui permettent d’authentifier des matériaux, des produits finis voire même des documents, quel est votre perception de l’évolution du marché ?

Nicolas Kebellec : Notre dernière levée de fonds prouve la reconnaissance des potentialités commerciales de notre technologie. Aujourd’hui toutes les industries sont affectées par la contrefaçon. Ce n’est plus un défaut, mais une réalité avec des pertes substantielles de chiffre d’affaires. De plus en plus d’industriels adoptent une démarche proactive pour préserver leurs produits et leurs marchés de la copie. C’est aussi une condition nécessaire pour maintenir les emplois et les sites de production.

Nous protégeons tout ce qui a de la valeur en apportant de la sécurité et de la confiance. Ceci permet en particulier de qualifier les réseaux de distribution. Généralement nos rapports permettent d’identifier rapidement les distributeurs malveillants, ce qui permet aux industriels de négocier sans autres procédures.


CR : Quels sont les secteurs industriels les plus porteurs ?

NK : Ils sont nombreux ce qui demande de notre part des compétences très diversifiées pour intégrer nos traceurs sans perturber les cycles de production des clients.

Tous les secteurs sont potentiellement concernés. Cependant historiquement nos références se situent dans la plasturgie, les alcools et spiritueux, les cosmétiques, les emballages, la pharma, l’agro-chimie, l’aéronautique, le nucléaire, mais aussi les gouvernements. Nous sécurisons les timbres fiscaux, les papiers officiels ou encore pour les banques nous assurons la protection du transport des billets de banque et des distributeurs (cash protection)…


CR : Vous avez ouvert des bureaux en Chine et aux États-Unis, quels sont les autres marchés prospectés ?

NK : L’ouverture d’une implantation vise à nous rapprocher de nos clients dans une démarche qualitative de services. À l’avenir nous souhaitons renforcer notre présence en Amérique latine, au Japon et dans les Émirats arabes unis.

Nous consacrons beaucoup de ressources à évangéliser le marché. Ainsi,ce mois-ci nous exposons à Pack Expo à Las Vegas et au mois de novembre au salon ADIPEC d’Abu Dhabi. <

Propos recueillis par PhC

Article associé

OLNICA réalise une nouvelle levée de fonds de 1,1 M€