Aurélien TIGNOL, PDG Arjo Solutions : « Le digital ouvre des perspectives qui transforment la lutte anti-contrefaçon. »

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Interviews

A-TignolContrefaçon Riposte : Pourquoi le Groupe IMPALA, créé par Jacques Veyrat en 2011, a-t-il décidé de développer un pôle identité-sécurité en investissant dans les technologies ID et d’authentification ? 


Aurélien Tignol * : 
IMPALA est un groupe industriel diversifié qui investit sur le long terme dans des secteurs structurellement porteurs de croissance, mais qui s’inscrivent dans un cadre réglementaire complexe ou présentent des barrières à l’entrée importantes.

La création du pôle Identité et Sécurité, en juin 2015 — avec la reprise des sociétés Arjo Systems (cartes ID et passeport) et Arjo Solutions (authentification de produits et protection des marques)** — est en phase avec notre ADN : de fortes perspectives de croissance portées par des enjeux globaux, un fort contenu technologique, des évolutions du marché conditionnées par la réglementation. Nous sommes ainsi convaincus que la forte croissance du commerce illicite va conduire de plus en plus de sociétés et d’entités gouvernementales à mettre en œuvre des systèmes d’authentification et de traçabilité des produits. C’est le cas de secteurs fortement réglementés comme l’agroalimentaire, le nucléaire, la santé, l’industrie du tabac ou encore les vins et spiritueux, mais aussi de secteurs où la France ou l’Europe sont leaders : le luxe, la beauté, l’automobile, l’aéronautique... La dimension technologique est aussi prégnante. Il s’agit de secteurs où l’innovation joue un rôle majeur, pour apporter des solutions toujours plus sécurisées et efficaces. Les solutions digitales, comme la sérialisation, la biométrie des produits ou la surveillance des ventes sur internet vont jouer un rôle de plus en plus majeur.

Contrefaçon Riposte : Que représente aujourd’hui le pôle identité-sécurité d’Impala, en termes de chiffres d’affaires et d’effectifs ? Quels sont vos objectifs de croissance à moyen terme ? Y a-t-il encore une place à prendre aux côtés de mastodontes comme Oberthur Technologies et Gemalto ?

Aurélien Tignol : C’est un pôle jeune qui représente aujourd’hui environ 70 M€ de chiffre d’affaires. Sur l’identité, nous sommes effectivement plus petits que les acteurs que vous citez, mais notre taille comparée à leurs activités Documents d’Identité uniquement est loin d’être négligeable. De plus, nous sommes bien implantés dans les régions à forte croissance : Asie, Amérique Latine, Afrique. Le secteur de l’authentification et de la traçabilité de produits est beaucoup plus fragmenté. Nous pensons qu’il y a donc une opportunité pour faire émerger un leader français.

Contrefaçon Riposte : Justement, envisagez-vous d’autres investissements dans le secteur ID et sécurité ?

Aurélien Tignol : Nous avons déjà repris et développé une nouvelle activité avec l’acquisition par notre filiale INEXTO des logiciels de traçabilité développés par Philip Morris International et la Digital Coding & Tracking Association (DCTA). Ces logiciels ont servi de base à la solution de track & trace la plus largement déployée à ce jour : plus de 1 000 lignes de production et 50 milliards de produits codés par an. INEXTO s’appuie sur cette expérience, ce savoir-faire et la qualité de ses logiciels pour proposer de nouvelles solutions performantes, innovantes et indépendantes de traçabilité, notamment pour les industries à fort volume (industrie pharmaceutique, alimentaire, tabac, les boissons, etc.). 

Nous avons également étudié l’acquisition de Safran Identity & Security (Morpho).

Contrefaçon Riposte : Quels sont les atouts de l’offre d’Arjo Solutions pour conquérir ces marchés futurs, face à une concurrence internationale très active ?

Aurélien Tignol : Notre forte expérience industrielle et une offre de solutions très large sont deux de nos principaux atouts. Arjo Solutions développe et propose des solutions d’identification, de traçabilité et d’authentification depuis plus de 15 ans. Nous sommes un intégrateur de solutions de bout en bout, disposant d’un panel très large de briques technologiques permettant de proposer des solutions adaptées aux besoins de nos clients, quel que soit leur domaine. Notre approche est d’apporter une expertise technique forte dans la lutte contre le commerce illicite et de maîtriser leurs environnements industriels pour concevoir les solutions les plus efficaces et adaptées. Dans un secteur morcelé, nous apportons également une solidité et une assise financière à même de rassurer nos clients. Dans le domaine de la sécurité et de la traçabilité, la pérennité de l’entreprise est indispensable pour établir une relation de confiance avec les clients. 

Notre crédibilité repose aussi sur nos références clients. Nous travaillons avec de nombreux grands groupes internationaux — que nous ne pouvons pas citer — dans les secteurs des médicaments, de la parfumerie-cosmétique, de l’automobile, de l’agrochimie, etc. Un chiffre est particulièrement parlant : nous marquons et traçons chaque année plus d’un milliard de produits.

Enfin, les solutions digitales représentent une part croissante de nos activités et savoir-faire. Nous avons été parmi les premiers à anticiper l’avènement de l’authentification digitale et de la sérialisation. La technologie Signoptic® permet une identification unitaire de chaque produit à partir de sa biométrie, en s’appuyant sur les aléas de la structure de la matière. C’est une technologie de rupture, extrêmement efficace contre la diversion de produits notamment, puisqu’elle permet d’identifier et authentifier un produit dont le code visible aurait été effacé, et sans aucun ajout sur le produit (lire article).

En 2015, nous avons lancé notre solution logicielle de sérialisation et de traçabilité X’Track®, que nous proposons en intégration directe sur lignes de production ou en version SAAS (Software as a Service). Cette solution permet un marquage unitaire des produits qui ouvre de nouvelles perspectives dans le domaine de la traçabilité sécurisée : suivi et traçabilité unitaire des produits sur toute la supply chain, géolocalisation des produits et des contrôles, etc. 

Nous avons complété cette solution avec une plateforme de services marketing et d’interaction directe avec le consommateur final, qui permet aux marques de créer un packaging intelligent et de générer de nouveaux axes de ROI. En scannant le code unitaire d’un produit grâce à X’Track® ou en utilisant SAFE, un consommateur pourra, en plus de vérifier l’authenticité de son produit, recevoir des informations de traçabilité, des conseils d’utilisation, des offres promotionnelles ciblées, etc. 

Quant aux marques, elles pourront collecter de nombreuses données terrain afin d’améliorer la qualité de leurs produits, ou créer une nouvelle expérience d’achat pour le consommateur. Il reste dorénavant aux marques à sensibiliser leur public à l’usage de ces nouvelles fonctions, mais la dynamique est bonne. Enfin, la protection des marques sur internet est un enjeu en plein essor. Nous nous sommes alliés à ApiraSol, une société utilisant des algorithmes propriétaires innovants, pour la détection physique des sources de produits contrefaits via un mapping des sites internet revendeurs de contrefaçon. Ce partenariat nous permet de proposer une offre complète à nos clients. Le digital ouvre de nouvelles perspectives et va profondément transformer les moyens de lutter contre la contrefaçon. Les solutions digitales représentent une part de plus en plus importante de notre activité et de notre effort de R&D. Nous avons déjà pris très largement ce virage tout en restant fidèles aux valeurs historiques d’imprimeur de sécurité et en continuant d’innover sur les solutions de sécurité physique. <

Propos recueillis par Philippe Collier

 

* Aurélien Tignol est aussi directeur du développement du Groupe Impala, ainsi que Président du Conseil d’Administration d’INEXTO et membre du Comité stratégique d’ArjoSystems.

** Arjo Systems et Arjo Solutions ont été reprises, en 2015, par le Groupe Impala à la société Arjowiggins Security, spécialisée dans la production des billets de banque, une filiale d’ArjoWiggins qui appartient au Groupe papetier SEQUANA.