Incertitude sur l’avenir de la plateforme IPM de l’OMD

Écrit par © Filactu le . Rubrique: International

Alors que l’EUIPO souhaite mettre en place « une infrastructure intégrée de lutte contre la contrefaçon* » basée sur la technologie blockchain, l’avenir de la plateforme Interface Public-Membres (IPM) développée depuis 2010 par l’Organisation mondiale des douanes (OMD) — celle-ci permet de vérifier l’authenticité d’un produit utilisant une trentaine de marquages propriétaires différents à partir d’un simple mobile —  semble plus que jamais incertain.

Fournisseurs de solutions membres dIPM

Liste des fournisseurs de solutions jusqu'à présent supportés par IPM

En effet, le 14 mai dernier, l’OMD a adressé un courrier aux titulaires de droits et aux fournisseurs de solutions d’authentification dont IPM assure l’interface avec les services douaniers pour annoncer :

  1. la suspension du service à partir du 8 mai 2018 ;
  2. le lancement d’un appel à projets pour définir une plateforme de nouvelle génération au plus tard pour le 31 octobre 2018. Cette plateforme devra notamment proposer une reprise automatique des informations descriptives fournies par les titulaires de droit permettant d’authentifier les produits. Par ailleurs, ces informations stratégiques pour les entreprises ne seront plus stockées sur IPM ;
  3. trouver des partenaires institutionnels, sans but lucratif, capables de réaliser et de soutenir financièrement cette nouvelle vision d’IPM.

Cette annonce semble annuler le courrier de l'OMD, du 31 mars 2017, qui avait cédé la propriété intellectuelle et le développement futur d’IPM à la société PSS filiale bruxelloise de la start-up Suisse TechTrace. Cette dernière faisant partie de la galaxie des entreprises innovantes soutenues par SICPA, c’est probablement pour cette raison que le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, a tenu à clarifier la situation, vis-à-vis des autres fournisseurs de solutions, avant la fin de son mandat. <

PhC

• Copie de la lettre du 14 mai 2018 adressée par l’OMD aux Right holders

• Copie de la lettre de l’OMD du 31 mars 2017 annonçant la cession d’IPM à la société TechTrace


* Selon  le directeur exécutif de l’EUIPO, António Campinos, « L’EUIPO est déterminé à explorer les possibilités offertes par les chaînes de blocs pour connecter les systèmes entre eux et pour garantir la sécurité et le caractère immuable des données partagées, ceci afin d’insuffler de la confiance à notre écosystème légitime dans l’intérêt des citoyens, des autorités répressives et des entreprises. Nous sommes convaincus qu’une alliance en réseau robuste peut être créée pour sécuriser la logistique, garantir l’authenticité des produits, protéger les consommateurs et lutter contre les activités criminelles et illégales. »

Nos articles associés :

• Les lauréats du «1er Blockathon Challenge» 2018 de l’UE
- 30 juin 2018

• L’OMD cède IPM à la société Suisse TechTrace - 10 avril 2017.