La Chine reconnaît l’ensemble des appellations des vins de Bordeaux

Écrit par © Filactu le . Rubrique: International

logo-vins-de-BordeauxAprès la reconnaissance par la Chine de l’appellation générique « Bordeaux », le 29 juin 2015, celle-ci a annoncé, le 2 juin 2016, qu’elle reconnaît désormais en tant qu’indications géographiques (IG) toutes les AOC bordelaises* de vin tranquille.

Bordeaux est la première région viticole à bénéficier d’une reconnaissance de cette ampleur par le nombre d’appellations concernées. À ce jour seules 5 autres IG étrangères en vins et spiritueux étaient reconnues par la Chine (Cognac, Champagne, Napa Valley, Scotch Whisky et Tequila).

Rappelons que Bordeaux demeure la première région viticole française qui exporte vers la Chine. En 2015, avec 479 000 Hl (soit 63,8 millions de bouteilles) commercialisés pour 277 millions d'euros, la Chine constitue le 1er marché export en volume et en valeur des vins de Bordeaux. À lui seul, le marché chinois compte pour 1/4 des vins de Bordeaux exportés. 

L’importance de la Chine dans les exportations de vins de Bordeaux a conduit le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB) à se préoccuper très tôt de la protection de ses appellations. Aussi, dès 2011, le CIVB engage des actions visant à la reconnaissance des I. et à l’enregistrement des marques collectives. Cette démarche des vins de Bordeaux a rencontré un écho favorable auprès des autorités chinoises qui cherchent aussi à lutter contre la contrefaçon. De nombreux Chinois investissant par ailleurs dans des domaines et châteaux français réputés.

Bordeaux-Chine-IG

De gauche à droite sur la photo : Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture - Bernard Farges, président du CIVB - Sun Dawei, vice-ministre de l'AQSIQ)

Bernard Farges, président du CIVB, « salue la forte mobilisation et le travail approfondi de l’A.Q.S.I.Q.** qui a exploré tous les détails de ce sujet complexe et mené à bien les procédures administratives pour faire aboutir cette reconnaissance. La communauté de vues entre la Chine et la France sur les valeurs des IG ainsi que le soutien constant du ministère de l’Agriculture et de l’ambassade ont largement participé à faire aboutir ce dossier.»

Cette collaboration va se poursuivre. En effet, le CIVB accueille « très favorablement » l’offre de l’AQSIQ de pérenniser cette coopération, pour tirer tout le potentiel de protection issu de cette reconnaissance. Elle donnera la possibilité aux autorités chinoises de lutter contre les usages abusifs. Inscrite dans le cadre de la loi chinoise, la reconnaissance des IG permet, en effet, d’augmenter le niveau de protection des produits d’origine, ce dont bénéficieront aussi les consommateurs chinois. 

Enfin, cette reconnaissance des IG  s'inscrit comme une mesure de soutien de l'interprofession au profit des 6 500 producteurs et 300 négociants de Bordeaux ainsi que des professionnels chinois qui œuvrent sur ce marché.

 

* Bordeaux – Barsac – Blaye - Côtes de Bordeaux - Blaye Côtes de Bordeaux - Cadillac Côtes de Bordeaux - Castillon Côtes de Bordeaux - Francs Côtes de Bordeaux - Bordeaux Haut Benauge - Bordeaux supérieur – Cadillac - Canon Fronsac - Côtes-de-Blaye - Cérons - Côtes de Bordeaux Saint Macaire - Côtes-de-Bourg / Bourg / Bourgeais - Entre- Deux-Mers - Entre-Deux-Mers Haut Benauge – Fronsac – Graves - Graves de Vayres - Graves Supérieures - Haut Médoc - Lalande de Pomerol - Listrac Médoc – Loupiac- Lussac Saint- Emilion – Margaux - Médoc - Montagne Saint-Emilion - Moulis ou Moulis en Médoc – Pauillac - Pessac-Léognan – Pomerol - Premières Côtes de Bordeaux - Puisseguin Saint- Emilion – Sauternes - Saint-Emilion - Saint-Emilion Grand Cru - Saint-Estèphe - Saint-Georges Saint-Emilion - Saint- Julien - Sainte-Croix du Mont - Sainte-Foy Bordeaux

 

**AQSIQ : administration générale chinoise de la supervision de la qualité, l'inspection et la quarantaine (département de niveau ministériel) qui a en charge notamment la qualité, l'inspection (entrées/sorties) et la quarantaine des produits alimentaires, la normalisation et reconnaissance par la loi chinoise des processus de fabrication des produits , la reconnaissance et le suivi des indications géographiques (IG).