37 % des consommateurs français achètent des contrefaçons sans le savoir

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

Affiche-journee-anti-contrefacon-2018En France, 37 % consommateurs achètent des contrefaçons, pensant que les produits sont authentiques selon un sondage* IFOP/UNIFAB 2018 dévoilé à l’occasion de la Journée Mondiale Anti-Contrefaçon du 6 juin 2018. L’Union des fabricants (UNIFAB) appelle les consommateurs à être vigilants lors de leurs achats, en particulier sur Internet, le nouveau canal de distribution massif de la contrefaçon.

Les principaux résultats montrent que :

  • 37 % des Français (de 15 ans et plus) ont été victimes d’un achat de contrefaçon à leur insu. La proportion des jeunes (de 15-18 ans) est de 43 %.
  • 66 % d’entre eux déclarent avoir utilisé les mots clés « cheap/pas cher » sur les moteurs de recherche pour trouver de faux produits.
  • 71 % des 15-18ans, affirment télécharger des biens culturels (films, musiques, logiciels) sans se préoccuper du cadre légal.

Certains chiffres démontrent l’incompréhension des Français face aux conséquences et au traitement inégal de ce phénomène, car 78 % des Français considèrent la contrefaçon comme un danger, alors que 75 % d’entre eux constatent que l’accès à ces produits illégaux est facile.

La consommation de faux produits constitue une réelle menace sociale et sanitaire, car elle s’immisce sans bruit dans le quotidien de tous : 90 % des Français estiment que l’on peut acheter une contrefaçon sans s’en rendre compte. Cette intrusion massive des contrefaçons, à travers les biens de consommation courants et les nouvelles habitudes des acheteurs, notamment sut Internet, est de plus en plus répandue. Elle prend diverses formes pour mieux duper les consommateurs qui, pour 84 %, d’entre eux sont conscients que la contrefaçon représente une menace pour leur santé et leur sécurité.

« Le consommateur est la première victime en étant le premier dommage collatéral de ces faussaires, peu scrupuleux, qui n’hésitent pas à ruser et jouer de stratagèmes pour faire toujours plus de profits. Les résultats de cette étude démontrent bien qu’il faut accroître et persister dans nos efforts de sensibilisation », déclare Christian Peugeot, Président de l’Unifab.

Précisons enfin que les consommateurs victimes de l’achat d’une contrefaçon sur Internet peuvent faire une déclaration sur le site « internet-signalement », le portail officiel de signalement des contenus illicites de l’Internet. <

https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action


Pour consulter l’intégralité des résultats du sondage :
https://www.unifab.com/pas-de-contrefacon-dans-ma-consommation/

* Sondage IFOP réalisé pour l’Unifab par questionnaire autoadministré en ligne, du 11 au 17/04/2018, auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus et d’un suréchantillon de 300 personnes âgées de 15 à 18 ans, soit un échantillon global de 337 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 18 ans.