Bilan 2017 de la douane : augmentation des recettes fiscales (+4,6%), baisse des saisies de tabac de contrebande (-8%) et des contrefaçons (-10%)

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

douane-resultat-2017Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a présenté ce matin, les résultats 2017 de la douane. Il a bien entendu salué le travail des 17 000 douanières et douaniers dont l’action a permis à l’État de collecter 79,5 milliards d’euros perçus en 2017 (+4,6 %) de droits et taxes et ses efforts pour baisser les coûts de perception, qui s’établissent en 2017 à 40 centimes pour 100 euros collectés.

La douane c’est aussi la protection de nos concitoyens contre le terrorisme, son financement et contre les trafics illicites et surtout l’aide aux entreprises dans leur développement à l’international.

En 2017, la douane a contribué au démantèlement de plusieurs dizaines d’organisations criminelles en lien avec les trafics de drogue, de contrefaçon ou d'escroqueries à la TVA :

  • 862 millions d’euros d’avoirs criminels saisis ou identifiés (en augmentation de 477 % par rapport à 2016) ; 

  • 958 armes à feu saisies (+11,4 %) ; 

  • 66,1 tonnes de stupéfiants saisies sur le territoire national, dont 9,2 tonnes de cocaïne 
(+142,1 % par rapport en 2016) et 46,1 tonnes de cannabis (+31,3%) ; 33,8 tonnes de stupéfiants saisies à l’étranger sur renseignement de la douane française. Au total près de 100 tonnes de stupéfiants ont été retirées du marché grâce à l’action de la douane ; 

  • 238,2 tonnes de tabacs de contrebande saisies sur le territoire national et en haute mer, contre 259 tonnes en 2016  (- 8%) ; en outre 112,3 tonnes ont été saisies à l’étranger sur renseignement de la douane française contre 206,9 tonnes en 2016 (-45,7%) ; 

  • 8,4 millions de contrefaçons interceptées, contre 9,24 millions en 2016 (- 10 %) ; 

  • 268,5 millions d’euros de droits et taxes redressés.

2017-categories-contrefacons


En ce qui concerne le rôle de soutien de la douane au dynamisme de l’économie française, à travers ses services de conseil et de facilitations pour l’import-export  : 


  • en 2017, le délai moyen d’immobilisation des marchandises atteint presque le seuil des 3 minutes (3’14’’);
  • 1 769 entreprises bénéficient désormais du label douanier OEA (Opérateur économique agréé) ; 

  • 2 643 entreprises ont été conseillées gratuitement (+ 6,4 % par rapport à 2016).

« Pour cette année 2018, qui marquera les 50 ans de l'Union douanière et les 25 ans de la suppression des frontières intérieures, je compte particulièrement sur l’engagement de l’ensemble des agents des douanes au service des défis majeurs que sont le contrôle aux frontières, la lutte contre le financement du terrorisme, les trafics d’armes, la grande fraude douanière et plus largement la criminalité organisée. C’est pourquoi j’ai tenu à ce que les moyens de la douane soient renforcés en 2018, afin de lui permettre de se préparer au Brexit et d’amplifier ses résultats dans tous ses domaines d’intervention, » a conclu Gérald Darmanin. <

PhC