Articles de sport : la contrefaçon représenterait 6,5 % du marché européen

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

Couv-OBS-Sport-studyL’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle de l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) publie sa troisième étude sectorielle consacrée à l’estimation des pertes occasionnées par la vente d’articles de sport de contrefaçon – n’incluant pas les vêtements de sport, traités dans l’étude précédente – dans l’UE-28.

Il résulte de cette évaluation — réalisée selon un modèle purement statistique très spécifique (lire nos précédentes éditions) — que les contrefaçons de ballons de football, casques de sécurité, raquettes de tennis, skis, équipement de gym et planches à roulettes…coûterait 500 millions d’euros chaque année aux fabricants légitimes soit 6,5 % de l’ensemble des ventes de ce secteur dans l’Union européenne (UE). 

Ceci représenterait environ 2 800 emplois perdus dans ce secteur dans toute l’UE, étant donné que les fabricants vendent moins de produits qu’ils n’en auraient vendus en l’absence de contrefaçon, et emploient donc moins de personnes.

Chaque année, 360 millions d’euros supplémentaires sont perdus dans l’UE en raison des effets indirects liés à la contrefaçon des articles de sport, dans la mesure où les fabricants achètent moins de produits et services aux fournisseurs, ce qui a des répercussions dans d’autres secteurs.

Enfin, les États perdraient annuellement jusqu’à 150 millions d’euros de recettes publiques dans l'ensemble de l’UE du fait de la contrefaçon. Cela recouvre les impôts, les cotisations de sécurité sociale et la TVA qui ne sont pas payés par les producteurs et distributeurs de produits de contrefaçon.

En ce qui concerne, la France — qui produit 15 % des articles de sport européens (800 M€) — la perte annuelle du secteur serait de 82 M€.

Télécharger l’étude.

 

Sur le même sujet :

- Observatoire européen : de l’art d’évaluer les préjudices de la contrefaçon sans ne rien en dire (du 08/09/2015)

- L’impact économique de la contrefaçon est-il modélisable ? (du 28/12/2012)