Editorial

La technologie fait évoluer le secteur des marques déposées

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Rob DaveyPar Rob Davey – Senior Director, Global Services, Thomson CompuMark 
Alors que de nombreux changements affectent le secteur des marques déposées, une vérification efficace de la disponibilité des nouvelles marques déposées est toujours aussi essentielle. Ne pas procéder à la vérification poussée de la disponibilité d'une marque est une fausse économie pour l'entreprise qui fait ce choix, avec des conséquences financières qui peuvent être très lourdes.

La relation fournisseur gage de confiance dans l’espace monde

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Franck-Le-TendrePar Franck Le Tendre – Vice Président Exécutif pour l’Europe de l’Ouest et DG France de SynerTrade

La direction des achats est devenue un métier radicalement différent à la faveur des progrès technologiques et de la mondialisation. La crise et la nécessité de trouver des points de résultat à tous les niveaux de l’entreprise ont profondément modifié la place des achats dans l’entreprise rendant le SRM (Supplier Relationship Management ou gestion de la relation fournisseurs) aussi incontournable que stratégique.

Les étiquettes intelligentes et les objets connectés bouleversent le marché des solutions de traçabilité dans la mode, la beauté et le luxe

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Le débat organisé hier par l’Institut français de la mode (IFM) sur le thème « Les nouvelles technologies contre la contrefaçon sur Internet pour la mode, la beauté et le luxe » a confirmé l’impact important du digital sur les priorités business des marques. Celles-ci ne sont plus uniquement focalisées sur la seule défense de leur Capital Marque, mais sur la création de valeur résultant de l’intégration dans les produits de nouvelles fonctions innovantes de traçabilité et d’interactivité qui modifient profondément la relation produit-marque-client.

Nouvelle procédure douanière pour les marchandises en transit Tiers-Tiers : un silence qui ne fait pas le bonheur des titulaires de droits

Écrit par Philippe Van Eeckhout le . Rubrique: Editorial

Par Philippe Van Eeckhout, Président de la société CONTRATAK S.A.S. (1)

logo-ContratakDepuis le 23 mars 2016, l’article 9-4 du Règlement (UE) 2015/2024 du Parlement Européen et du Conseil en date du 16 décembre 2015 est entré en vigueur (2). Cet article permet à nouveau le contrôle des marchandises en transit Tiers-Tiers (3) par les douanes des États Membres de l’UE qui, rappelons-le nous, avait été suspendu suite aux décisions Nokia/Philips du 1er décembre 2011 (4).

Si l’ensemble des titulaires de droits se félicitent de ce texte qui va faciliter la retenue de marchandises contrefaisantes sur le territoire de l’Union, les limitations décidées par le législateur Européen dans la mise en œuvre de ces dispositions risquent de doucher cet enthousiasme.

L'inefficacité des dispositifs juridiques à l’encontre des pirates informatiques

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Maitre A CHERONPar Maître Antoine CHÉRON, avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.

Selon la société de sécurité informatique Kaspersky Lab, les internautes sont de plus en plus exposés au « rançongiciel Locky ». Quelles sanctions en pratique ? La question paraît légitime eu égard au manque d’effectivité des dispositifs juridiques mis en place en vue de lutter contre le hacking.

Les marques pharmaceutiques face aux cybermenaces : quelles stratégies mettre en œuvre en 2016 ?

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

SB MarkMonitorPar Stéphane Berlot, responsable des ventes de la filiale France et Benelux de MarkMonitor

La distribution illicite de médicaments, en plein essor sur Internet, comporte son lot de menaces, à commencer par le danger pour la santé du consommateur. Le manque à gagner et la responsabilité potentielle des laboratoires pharmaceutiques les contraints à s’intéresser aux cybermenaces les plus récentes, afin de protéger à la fois la santé des patients et leur propriété intellectuelle. 

« Chercher à minimiser la valeur des brevets serait un séisme pour le monde de l'innovation »

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

par Patrick PIERRE, VP de Questel et Melvin ESSONE, consultant.

Si les auteurs voient dans la création de l'alliance IP Europe une initiative pertinente et essentielle pour défendre la propriété industrielle (PI) et favoriser une rémunération équitable de l'innovation au niveau mondial. En revanche, ils perçoivent dans la volonté actuelle de certains acteurs américains à vouloir détruire la valeur des brevets, un très fort risque de séisme pour le monde de l'innovation. En effet, l'organisme de standardisation américain IEEE promeut sur le marché de l'électronique un changement de méthode pour évaluer les brevets qui pourrait diviserles redevances jusqu'à un facteur de100 !

Le partage de l’innovation rime-t-il avec protection ?

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Photo Jason LabruyerePar Jason LABRUYÈRE, Juriste en PI chez mapreuve.com

Selon certains, l’ère numérique serait synonyme d’un changement de paradigme : hier, innovation rimait avec protection, aujourd’hui innovation sonnerait avec amélioration permanente. La frénésie de l’innovation trancherait avec une idée obsolète : pourquoi protéger son innovation, l’avenir serait au partage et à l’amour fraternel entre concurrents. Le droit de la propriété intellectuelle serait, en somme, réduit comme peau de chagrin.

Dématérialisation : le recommandé électronique passe à la vitesse supérieure

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

magali kolnikpar Magali KOLNIK Chef de projet NEOTOUCH

Le projet de loi pour une république numérique, qui sera examiné le 19 janvier par l’Assemblée Nationale, pourrait être une étape décisive vers la généralisation du recommandé électronique. En précisant les exigences à respecter par les prestataires de ce service le gouvernement affiche sa volonté de renforcer la confiance de ses usagers et de lui accorder la même valeur légale qu’un recommandé traditionnel. Quelles sont les raisons de cet engouement et quels avantages cette dématérialisation du recommandé représente-t-elle pour les entreprises et les particuliers ?

Observatoire européen : de l’art d’évaluer les préjudices de la contrefaçon sans ne rien en dire

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

L’Observatoire européen hébergé par l’OHMI d’Alicante a publié cette année deux études pilotes (4 à fin 2015) sur l’impact économique de la contrefaçon sur deux secteurs économiques, celui des produits de beauté et des soins personnels (1) (mars 2015) et celui des vêtements, chaussures et accessoires (2) (juillet 2015).

Les préjudices pour les secteurs concernés sont considérables et la presse s’est largement fait l’écho de ces résultats sans trop s’interroger sur la méthode utilisée pour les obtenir.