Editorial

La PI des polices de caractères : une mort à crédit scandaleuse

Écrit par Jean-Michel LAURENT le . Rubrique: Editorial

Photo-JML-Extensispar Jean-Michel LAURENT, représentant France d’Extensis

Début 2010, Hadopi a dévoilé son logo. L’estampe destinée à incarner la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet a déclenché un tôlé. Elle utilisait la police « Bienvenue », créée par le graphiste Jean-François Porchez en 2000 pour France Télécom : ce qu’on appelle, dans le marché de la créa, « un caractère d’entreprise exclusif ». Un comble pour l’institution destinée à lutter en faveur de la protection de la propriété intellectuelle sur le web, qui illustre bien les problématiques auxquelles les créateurs comme leurs utilisateurs font aujourd’hui face.

La Justice favorise-t-elle la contrefaçon ?

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Lors du colloque de la CEACC*, en décembre dernier, sur le thème « Contrefaçon, propriété intellectuelle et industrielle : le rôle de l’expert », l’un des points chauds qui est revenu à plusieurs reprises au cours de la journée concernait : 1/ comment améliorer la sanction pour la rendre plus dissuasive ? et 2/ comment évaluer le préjudice ? C’est-à-dire, comment expertiser puis déterminer le montant de la sanction financière susceptible d’être demandée au contrefacteur ?

Pourquoi le règlement INCO révolutionne l'étiquetage nutritionnel ?

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Par Constance de Buhren / Brandbank* / Réglementation INCO

Dans quelques jours, le 13 décembre 2016, la dernière échéance de la réglementation européenne INCO** (pour INformation du COnsommateur) entrera en vigueur. L'objectif principal de ce texte est d’accroître, à un niveau élevé, la protection de la santé et des intérêts des consommateurs.

Biométrie : pourquoi les Etats freinent-ils leur usage alors que les consommateurs l’acceptent ?

Écrit par Administrator le . Rubrique: Editorial

Lecuivre jackyPar Jacky Lecuivre, PDG de Coppernic

Les fabricants d’appareils numériques intègrent de plus en plus de systèmes de contrôle biométrique, que ce soit des capteurs d’empreintes digitales ou même un scanner d’iris. L’usage de la biométrie représente-t-il une révolution ? Pas si sûr. Ces lancements et son acceptation par les consommateurs sont révélateurs d’une nouvelle façon de percevoir et d’adopter des technologies qui suscitaient traditionnellement des réticences voire des craintes.

Une fraude identitaire toujours plus préoccupante

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

B-MellerioLa lutte contre ce type de fraude, au nom quelque peu barbare, concerne toutes les sociétés et organismes qui nécessitent un minimum de sécurisation en amont de leur « process relation client » au niveau de l’enrôlement ou de la souscription. Et il est acquis que les réglementations existantes ou à venir comme les outils de contrôle et de vérification en ligne KYC (Know Your Customer) ou  AML (Anti-Money Laundering) vont être exigés pour réduire les risques clients.

La technologie fait évoluer le secteur des marques déposées

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Rob DaveyPar Rob Davey – Senior Director, Global Services, Thomson CompuMark 
Alors que de nombreux changements affectent le secteur des marques déposées, une vérification efficace de la disponibilité des nouvelles marques déposées est toujours aussi essentielle. Ne pas procéder à la vérification poussée de la disponibilité d'une marque est une fausse économie pour l'entreprise qui fait ce choix, avec des conséquences financières qui peuvent être très lourdes.

La relation fournisseur gage de confiance dans l’espace monde

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Franck-Le-TendrePar Franck Le Tendre – Vice Président Exécutif pour l’Europe de l’Ouest et DG France de SynerTrade

La direction des achats est devenue un métier radicalement différent à la faveur des progrès technologiques et de la mondialisation. La crise et la nécessité de trouver des points de résultat à tous les niveaux de l’entreprise ont profondément modifié la place des achats dans l’entreprise rendant le SRM (Supplier Relationship Management ou gestion de la relation fournisseurs) aussi incontournable que stratégique.

Les étiquettes intelligentes et les objets connectés bouleversent le marché des solutions de traçabilité dans la mode, la beauté et le luxe

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Le débat organisé hier par l’Institut français de la mode (IFM) sur le thème « Les nouvelles technologies contre la contrefaçon sur Internet pour la mode, la beauté et le luxe » a confirmé l’impact important du digital sur les priorités business des marques. Celles-ci ne sont plus uniquement focalisées sur la seule défense de leur Capital Marque, mais sur la création de valeur résultant de l’intégration dans les produits de nouvelles fonctions innovantes de traçabilité et d’interactivité qui modifient profondément la relation produit-marque-client.

Nouvelle procédure douanière pour les marchandises en transit Tiers-Tiers : un silence qui ne fait pas le bonheur des titulaires de droits

Écrit par Philippe Van Eeckhout le . Rubrique: Editorial

Par Philippe Van Eeckhout, Président de la société CONTRATAK S.A.S. (1)

logo-ContratakDepuis le 23 mars 2016, l’article 9-4 du Règlement (UE) 2015/2024 du Parlement Européen et du Conseil en date du 16 décembre 2015 est entré en vigueur (2). Cet article permet à nouveau le contrôle des marchandises en transit Tiers-Tiers (3) par les douanes des États Membres de l’UE qui, rappelons-le nous, avait été suspendu suite aux décisions Nokia/Philips du 1er décembre 2011 (4).

Si l’ensemble des titulaires de droits se félicitent de ce texte qui va faciliter la retenue de marchandises contrefaisantes sur le territoire de l’Union, les limitations décidées par le législateur Européen dans la mise en œuvre de ces dispositions risquent de doucher cet enthousiasme.

L'inefficacité des dispositifs juridiques à l’encontre des pirates informatiques

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Maitre A CHERONPar Maître Antoine CHÉRON, avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.

Selon la société de sécurité informatique Kaspersky Lab, les internautes sont de plus en plus exposés au « rançongiciel Locky ». Quelles sanctions en pratique ? La question paraît légitime eu égard au manque d’effectivité des dispositifs juridiques mis en place en vue de lutter contre le hacking.