Data&Data poursuit son développement dans l’analyse des marchés gris et parallèles

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Acteurs

logo-DATADATADepuis l’interview de son fondateur, Zouheir GUEDRI, en 2016 (lire ici l'interview : « Le big data et l’intelligence artificielle industrialisent la lutte anti-contrefaçon sur Internet ») la start-up Data&Data poursuit sa collaboration avec les services juridiques de plusieurs groupes de luxe pour détecter les offres massives de contrefaçon sur Internet, incluant les sites de ventes, les places de marché et les réseaux sociaux.

Fort de son expérience auprès de ses clients, Data&Data a développé un outil d’analyse des ventes sur le marché gris. Celui-ci concerne les produits vendus par un tiers qui ne respecte pas les demandes d’autorisations requises par les marques et à un prix plus bas.

En effet, dans les domaines des montres de luxe, de la maroquinerie et des cosmétiques notamment, les directions commerciales, marketing et merchandising sont de plus en plus préoccupées par la prolifération d’offres de produits originaux à prix cassés en particulier sur Amazon ou Alibaba. Des marchés gris et parallèles qui, en jouant sur la différence des prix catalogues selon les pays, tuent les circuits officiels de distribution.

« Cette volonté de lutter contre cette concurrence déloyale était particulièrement palpable lors du dernier salon Baselworld 2017, le salon mondial de l’horlogerie et de la bijouterie de Bâle, constate Zouheir GUEDRI. Un nombre croissant de montres échappe au contrôle des réseaux de distribution officiels, au profit des plateformes de vente en ligne qui peuvent proposer des réductions allant de 20 à 50%. »
« Ce marché gris est un véritable cancer, spécialement pour l'horlogerie haut de gamme, » estimait de son côté Jean-Claude Biver, Président de la division montres du Groupe LVMH, dans un article du site Bilan.ch en juin 2017.

À ce jour, les cinq plus importants « online discounters » engrangeraient chaque année un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards de Francs suisses, soit l’équivalent de la 2ème marque horlogère mondiale.

Cette question de marché parallèle est devenue une problématique très importante pour les marques, notamment pour deux raisons :

  • La première vient du fait que les « millenials » sont, d’après le cabinet de conseil Mc Kinsey, appelés à représenter jusqu’à 50 % de la clientèle à l’horizon 2022.  Ultra connectée, cette génération va consulter Internet avant chaque achat. Il faut noter que dès aujourd’hui, 78 % des ventes mondiales de produits de luxe sont influencées par Internet. Chacun va chercher à obtenir le meilleur prix pour un même bien, puisque l’expérience client est assez proche.
  • Deuxièmement, les Groupes de Luxe investissent dans l’e-commerce. Ainsi, le Groupe Richemont a décidé de fusionner les sites YOOX et Net-à-porter récemment acquis. Tandis que Kering quitte YOOX pour créer sa propre plateforme et que LVMH vient d’ouvrir « 24sevres.com ».

Le cabinet BCG indique que le chiffre d’affaires mondial réalisé par le secteur e-commerce est à ce jour de 8 %, mais qu’il devrait progresser pour atteindre 12 % en 2020 et 20 % en 2025. Les vendeurs de biens sur le marché parallèle viennent de ce fait, concurrencer directement les grandes marques et mettre à mal leurs investissements.

Une offre originale à forte valeur ajoutée

L’offre de Data&Data pour comprendre le marché gris, repose sur l’usage du big data et de l’intelligence artificielle. Mais l’entreprise reste très discrète sur sa technologie qui permet l’identification de tous vendeurs de produits originaux qu’ils soient autorisés ou non sur le web.

Une avance concurrentielle qui produit une information jusqu’à présent inexistante. C’est pourquoi la prestation est particulièrement appréciée des directions opérationnelles, car elle permet de mieux comprendre le fonctionnement et la structure de marché.

Fini le temps où l’informatique produisait des montagnes
de chiffres et de listing inexploitables.
Data&Data a particulièrement soigné l’interface client pour en faire
un véritable outil d’aide à la décision avec des graphiques et des cartes.
Ci-dessous deux restitutions d’écran (volontairement illisibles)
permettant au client de suivre en temps réel les régions et les cas les plus critiques.

01Visuel-DandD

© Data&Data

02Visuel-DandD

© Data&Data

Depuis fin 2017, Data&Data présente ce service à toutes les marques qui ont des difficultés à contrôler leur distribution sur Internet, que les vendeurs soient autorisés ou non.  Après les secteurs de la mode, du luxe et du prêt-à-porter la start-up se développe à présent dans le secteur très complexe des cosmétiques. <

Philippe Collier