Thales acquiert Gemalto pour préserver sa maîtrise stratégique de la sécurité digitale

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Acteurs

Le groupe d’électronique de défense Thales a annoncé, le 17 décembre 2017, un projet d’acquisition de Gemalto, l’acteur de référence de la sécurité numérique et des cartes à puce, pour 4,8 milliards d’euros. Cette opération doit aboutir à « la création d’un leader mondial du marché en croissance rapide de la sécurité digitale, accompagnant les clients les plus exigeants dans leur transformation digitale. » Par ailleurs, Gemalto regroupera l’activité mondiale de Thales dans la sécurité digitale et continuera d’opérer sous sa propre marque, en tant qu’une des sept activités mondiales de Thales. La finalisation de l’opération est prévue pour le second semestre 2018.

Création d’un leader mondial de la sécurité numérique
 
Au cours des trois dernières années, Thales s’est renforcée dans les technologies numériques, en investissant plus de 1 milliard € dans la connectivité, la cybersécurité, le big data et l’intelligence artificielle, grâce notamment à l’acquisition de Sysgo, Vormetric et Guavus.

L’intégration de Gemalto est une accélération de cette stratégie, renforçant l’offre numérique de Thales sur ses cinq marchés (aéronautique, espace, transports terrestres, défense et sécurité). Cette nouvelle activité représentera environ 20 % du chiffre d’affaires pro forma du Groupe et se classera parmi les trois principaux acteurs mondiaux avec 3,5 milliards € de chiffre d’affaires sur le marché en forte croissance de la sécurité numérique.
 
Un portefeuille de technologies de pointe dans l’univers de l’loT, du mobile et du cloud 

En intégrant les activités de sécurité numérique d’envergure mondiale de Gemalto, Thales offrira une solution complète pour sécuriser l’ensemble de la chaîne de décision critique dans un environnement numérique, de la génération de données par des capteurs jusqu’à la prise de décision en temps réel.

Ce rapprochement crée un acteur majeur s’appuyant sur un portefeuille de solutions intégrant des logiciels de sécurité, une expertise en biométrie, en authentification multifacteurs et dans l’émission de titres physiques et numériques sécurisés. Ces technologies, qui combinent des cas d’usage variés et en constante évolution, ont vocation à générer de nombreuses opportunités commerciales et des synergies. Gemalto sera ainsi en position d’offrir aux entreprises et aux administrations une réponse adaptée aux enjeux de la sécurité des données, qui est au cœur de la transformation numérique.

Par l’acquisition d’un spécialiste de l’identification et de la sécurité des données, Thales augmente de plus de 3 milliards € le chiffre d’affaires de ses activités numériques et acquiert un éventail de technologies et de compétences qui s’applique à l’ensemble de ses marchés.

Gemalto a réalisé un chiffre d'affaires 2016 de 3,1 milliards d'euros avec des clients dans plus de 180 pays. Présent dans 48 pays, Gemalto emploie plus de 15 000 personnes travaillant depuis 112 bureaux, 43 centres de personnalisation et de données et 30 pôles de Recherche et de Développement logiciel. <

PhC


Le plan social de Gemalto reconsidéré ?
Selon le communiqué de l’opération : « Thales n’anticipe pas de suppressions d’emplois qui résulteraient de cette opération. Dès à présent, les employés concernés par le plan social lancé récemment par Gemalto bénéficient d’un accès aux bourses de l’emploi et au programme de mobilité interne de Thales, et ceci aux mêmes conditions que les employés de Thales. De plus, Thales s’engage à préserver l’emploi dans les activités françaises de Gemalto au moins jusqu’à fin 2019. En 2017, Thales a recruté 6 000 personnes dans le monde, et continuera d’investir dans sa politique de développement des talents. »