Michel Danet : « Il existe encore trop de zones de non-droit dans le monde »

Écrit par CR08 le . Rubrique: Acteurs

Danet_fmtMichel Danet, le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), a plaidé, dans le cadre des 5e Rencontres internationales de la propriété industrielle de Paris, pour la mise en place d’instruments internationaux pour lutter contre l’industrie de la contrefaçon. « Il existe encore trop de zones de non-droit dans le monde », et les accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la propriété intellectuelle « sont trop faibles ».

De plus, certaines anomalies subsistent, même dans les pays développés, par exemple le fait que la douane canadienne n’ait pas compétence en matière de contrefaçon. Selon Michel Danet, c’est aux politiques de prendre des mesures urgentes contre un phénomène qui touche toutes les activités : « Une fausse station-service vient d’être découverte en Azerbaïdjan », a-t-il révélé. Il a rappelé que la déclaration du G8, qui s’est réuni à Gleneagles (Écosse) en juin 2005, propose de réduire la piraterie et la contrefaçon grâce à une coopération plus efficace entre l’OMPI, l’OMC, Interpol, l’OMD et d’autres organisations compétentes.

Il a aussi indiqué que la diplomatie japonaise œuvrait actuellement pour l’adoption d’une convention internationale sur la contrefaçon, mais que, pour l’instant, aucune organisation internationale n’était disposée à l’accueillir. De son côté, l’OMD a réuni, les 25 et 26 octobre, un groupe de travail pour renforcer la coopération et les échanges d’informations entre les entreprises (« qui détiennent les compétences permettant de distinguer le vrai du faux ») et les administrations des douanes. Elle est aussi partie prenante, avec Interpol et l’OMPI, dans l’organisation du 2e Congrès mondial sur la lutte anti-contrefaçon, des 14 et 15 novembre prochain à Lyon.

www.ccapcongress.net