• carte-heuristique

    Carte heuristique des acteurs

    Qui est impliqué dans la lutte ?
    De très (trop ?) nombreux acteurs nationaux et internationaux
    dont la coordination et les actions tendent à s'améliorer,
    sans toutefois exclure certains conflits d'intérêts...
    Un vrai millefeuille !

    > Lire la suite

  • worlds-busiest-ports-2016
  • 01-china-one-belt-one-road-381x240px


  • OECD-illicit-trade-navy-349x316
  • Types-fakes-goods-USvsUE
  • UE-taxes-Tabac
  • Tobacco-seizure-2015

Actualité

Alibaba IP Alliance Highlights at Two-Year Anniversary

le . Rubrique: Contrefaçon

aaca-spring-2019-190328The Alibaba Anti-Counterfeiting Alliance (AACA) said that the criminal investigations led by its member brands and Alibaba in 2018 resulted in the arrest of 1,277 suspects and the shutdown of 524 manufacturing and distribution locations, which yielded counterfeit product seizures that totaled $536.2 million (RMB 3.6 billion).

« Grand débat national et Tabac » : organisé à l’Assemblée nationale le jeudi 4 avril 2019

le . Rubrique: Manifestations

François-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône, organise un débat à l’Assemblée nationale le jeudi 4 avril 2019 (de 9h00 - 12h00)  sur le thème « Grand débat national et Tabac » : récupérer jusqu’à 10 milliards d’euros/an sur le tabac – le coût du tabac pour les 75% de contribuables et assurés sociaux non-fumeurs.

Vrai-faux « made in France » : la fraude à l’origine est devenue une pratique courante ! 

le . Rubrique: Acteurs

La répression des fraudes a récemment mis en lumière une arnaque sur les kiwis faussement français : 12% des kiwis estampillés d'origine France seraient en fait italiens. Pour lutter contre cette désinformation, l’association Pro France, portée par Yves Jégo, a mis en place la certification Origine France Garantie.

Orange authentifie sa communication avec Safe.press : un label de confiance sécurisé par la blockchain

le . Rubrique: Technologies

logo-safe-pressOrange, dans sa lutte contre les « fake news »,  revendique être le premier membre de Safe.press, une plateforme d’authentification mutualisée des actualités en ligne reposant sur la technologie blockchain. Ce système de certification en consortium, immédiatement reconnaissable par le badge vert «safe.press», est développé par la start-up française Block Expert.

En 2018, WISeKey a augmenté son chiffre d’affaires de près de 25 % et réduit ses pertes

le . Rubrique: Acteurs

logo-WISeKeyLe Groupe suisse WISeKey International Holding Ltd (SIX :  WIHN), a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 53,7 millions de dollars en augmentation de 24,8 % par rapport à 2017. La marge brute augmente de 41 % à 29,2 M€, tandis que les pertes nettes sont réduites à 16,3 M€ *. Remarquons toutefois que 19,4 M€ ont été générés par des activités abandonnées depuis et qu’il faudra compenser.

WISePrint protège l'industrie de l'impression contre la contrefaçon des cartouches

le . Rubrique: Technologies

La société suisse WISeKey a annoncé, le 20 mars 2019, WISePrint, une solution de protection des cartouches d’impressions contre la contrefaçon. Celle-ci utilise la blockchain en conjonction avec l’IoT afin de renforcer la sécurité et la connectivité des produits tout en protégeant les revenus des fabricants d’imprimantes.

L'UE adhére à l'accord international sur les appellations d'origine et les indications géographiques

le . Rubrique: Europe

L'UE adhère à l'Acte de Genève de l'Arrangement de Lisbonne sur la protection des appellations d'origine et leur enregistrement international ("Acte de Genève"). Les ambassadeurs des États membres réunis au Coreper ont approuvé aujourd'hui l'accord conclu par la présidence roumaine du Conseil avec le Parlement européen sur un projet de règlement permettant à l'Union européenne d'exercer ses droits et de s'acquitter de ses obligations en tant que partie contractante après cette adhésion.

Le CNAC en quête d’une nouvelle stratégie d’influence et de coopération (2e partie)

le . Rubrique: Politique

À l’occasion de l’assemblée générale du Comité national anti-contrefaçon (CNAC), le 11 mars dernier, les présidents des quatre groupes de travail du CNAC ont présenté leur bilan d’activité 2018. Avec des actions qui, pour l’essentiel, s’inscrivent dans la continuité des années précédentes avec peu d’avancées marquantes.

Les contrefaçons matérielles représenteraient 3,3 % des échanges mondiaux et 6,8 % des importations de l’UE en 2016

le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

OCDE-EUIPO-report-2019Le commerce de produits contrefaisants ou piratés n’a cessé de prendre de l’ampleur ces dernières années – alors même que les échanges commerciaux en volume se sont inscrits en repli – et se situe désormais à 3,3 % des échanges mondiaux, selon un nouveau rapport réalisé par le groupe de travail de Lutte contre le commerce illicite de l’OCDE  et  l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).

Selon ce second rapport, intitulé Trends in Trade in Counterfeit and Pirated Goods, la valeur des produits de contrefaçon importés s’est élevée en 2016, à l’échelon international sur la base des chiffres des saisies douanières réalisées cette année‑là, à 509 milliards USD — l’équivalent du PIB de la Belgique ! — contre 461 milliards USD en 2013 (soit 2.5 % des échanges mondiaux).